Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 mai 2016 2 03 /05 /mai /2016 13:01
The machinist (Brad Anderson)

Grand acteur, Christian Bale tourne en 2005 « The machinist » pour Brad Anderson.

Dans ce film atypique, Trevor Reznik (Christian Bale) est un ouvrier mécanicien travaillant dans une usine près de Los Angeles.

Terriblement amaigri depuis quelques mois, il est l’objet d’inquiétude de ses collègues chambreurs notamment Jones (Reg E Cathey) et de sa hiérarchie, le teigneux contremaitre Furman (Robert Long) et le directeur de l‘usine Gonzalez (Ferran Lahoz), qui le croient malade ou toxicomane.

Mais Trevor nie être en mauvaise santé et mène une vie solitaire dans son minable appartement, uniquement égayée par les visites à la prostituée Stevie (Jennifer Jason Leigh) avec qui il entretient une relation suivie et Maria (Aitana Sanchez-Gijon), une serveuse de l’aéroport chez qui il va diner tous les soirs.

Un jour un terrible accident éclate sur la chaine, causant la perte du bras de son collègue Miller (Michael Ironside) principalement à cause d’une négligence de Trevor qui devait surveiller la machine en cours de réglage.

Lors de son audition, Trevor indique la présence d’un autre ouvrier fondeur Ivan (John Sharian) alors que l’homme, un costaud au crane chauve est inconnu des membres du personnel.

Dès lors, vivant sous la pression de ses collègues méfiants à son égard, Trevor est progressivement mis à l’écart ou sur la défensive.

Ivan continue de hanter sa vie, laissant de petits rébus de papier sur son réfrigérateur en son absence ou le narguant dans sa voiture de sport rouge.

Le fait de sortir avec Maria n’arrange pas les choses, puisqu’en amenant son fils à la fête foraine, le jeune garçon épileptique fait une crise dans un train fantôme particulièrement macabre.

Insomniaque et paranoïaque, Trevor va peu à peu se mettre à soupçonner tout le monde, notamment son collègue le ventripotent Tucker (Craig Stevenson) qu’il croit voir sur une photo de retour de pêche avec Ivan.

Un nouvel incident éclate dans l’usine après que Trevor une nouvelle fois négligent manque lui aussi de perdre un bras.

Soupçonneux, Trevor provoque ensuite une bagarre avec Jones et finit par se faire licencier par Furman, excédé par son conduite.

Il se rend ensuite chez Miller, qui bien que non rancunier par rapport à l’accident finit par le jeter dehors lorsqu’il commence à faire des allusions folle sur un éventuel complot avec Ivan.

L’avenir s’assombrit grandement pour Trevor qui finit par se faire exclure de chez Stevie qui avait pourtant comme projet d’arrêter la prostitution pour se mettre en ménage avec lui.

Obsédé par Ivan, il le course dans son vieux pickup et lorsqu’il porte plainte contre lui pour s’être fait renverser, découvre que la voiture de son persécuteur est sa propre voiture !

La situation s’empire lorsque Trevor fuyant la police, finit par égorger Ivan dans sa salle de bain, puis découvre que son frigo suinte le sang… de restes de poisson !

Voulant se débarrasser du corps dans la mer, Trevor s’aperçoit qu’il n’a tué personne, que Maria n’existe pas…

Il prend alors la décision subite de quitter son logement pour quitter la ville via l’aéroport mais bifurque finalement au dernier moment pour se rendre à la police qui l’interne dans un état critique…

En conclusion, « The machinist » est une œuvre atypique, complètement folle et dérangeante offrant à Christian Bale le meilleur rôle de sa carrière ou en tout cas le plus impressionnant, tant l’acteur plutôt musculeux notamment dans les Batman présente ici un aspect décharné le faisant ressembler à un malade en phase terminale ou un rescapé d’un camp de concentration.

Faisant penser à du David Lynch au meilleur de sa forme par l’usage de flash back et l’enchevêtrement de rêves/hallucinations schizophréniques avec réalité, « The machinist » ne traite ni plus ni moins pour moi que de la folie, de la maladie, qui isole et asphyxie progressivement jusqu’à la mort.

Ce film sombre et étouffant est donc particulièrement déconseillés aux âmes sensibles !

The machinist (Brad Anderson)

Partager cet article

Repost 0
Published by Seth - dans Psychologie
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Seth
  • : Articles/Chroniques pour un partage de voyages interieurs majoritairement littéraires
  • Contact

Recherche

Pages

Liens