Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 avril 2016 5 22 /04 /avril /2016 20:10
Sons of anarchy, saison 6, épisode 4 (Kurt Sutter)

Dans « Sons of anarchy, saison 6, épisode 4», Tiger (Kim Coates) mal embarqué face aux hommes d’August Marks (Billy Brown) échappe par miracle à une exécution et demande des comptes à Jax (Charlie Hunnam) qui le rassure alors qu’il est le premier surpris de ce revirement.

En réalité Marks testait la fidélité de Jax et satisfait du résultat lui annonce vouloir s’investir dans le trafic d’armes de l’IRA.

Ces tractations secrètes agacent Chibs (Tommy Flanagan) qui conteste de plus en plus les décisions du président des Sons.

Mais Unser (Dayton Callie) est violemment agressé dans son mobil home et exposé le ventre tailladé d’une croix gammée.

Choqué, le vieux ex shérif est comme toujours soigné par son amie Tara (Maggie Stiff) qui se rapproche de Wendy (Drea de Matteo) pour son testament.

Jax est alors obligé de réagir et va retrouver Ernst Darby (Mitch Pileggi) l’ex leader néo nazi des Nords fraichement sorti de prison.

Tout en se disant rangé des affaires et marié à une Mexicain, Ernst avoue sa peur d’un dénommé Eddie Gerber (Colin Hoffmeister) ex membre de son gang aujourd’hui devenu chef d’un groupuscule.

Sous la contrainte, Darby est forcé de conduire Tiger, Juice (Theo Rossi) et Ratboy (Nick Nicotera) dans la ferme des néo nazis.

Tiger et Ratboy tentent maladroitement de se faire enrôler pour sous tirer des informations mais échouent en se faisant capturer.

Seule une réaction a propos de Ratboy permet aux Sons de s’en tirer sans trop de casse.

Mais Darby se trouve à présent menacé de mort par Gerber et sa bande de brutes.

Jax qui est allé annoncé aux représentants de l’IRA que la franchise de Sons de Californie du Nord identifiée avait refusé de reprendre le trafic d’armes finit par s’énerver face à l’insistance et l’arrogance de Galen O’Shay (Timothy V Murphy).

O’Shay fait mine de laisser tomber mais s’en prend brutalement à V-Lin (Walter Wong) et Phil (Christopher Douglas Reed) qu’il tue et découpe en morceaux pour servir d’exemple.

Cette horrible mort choque Jax qui contacte les Sons de Belfast pour on s’en doute faire payer à O’Shay sa folie.

Pour se défouler, Jax récupère les fusils mitrailleurs de l’IRA et fait un carnage dans la ferme de Gerber l’anéantissant ainsi que sa bande de crétins tatoués.

Du coté de Lee Toric (Donal Logue), l’étau semble se resserrer sur Nero Padilla (Jimmy Smits) qui est interrogé par le shérif Eli Roosevelt (Rockmond Dunbar) après les preuves embarrassantes laissé par le marshal pour l’accuser de la mort de son escort.

Mais le flair de Roosevelt joue en sa faveur et lui permet plutôt de soupçonner une manœuvre de l’étrange Toric.

Relâché, Padilla confie néanmoins à Gemma (Katey Sagal) son désir de se retirer des affaires avec les Sons.

Leur amour résistera-t-il à ce déchirement ?

N’ayant plus beaucoup de cartes à jouer, Toric intensifie sa pression sur Clay (Ron Perlman) et le menaçant de se faire violer chaque jour si il ne signe pas le document de sa collaboration avec les autorités.

Mais le vieux lion tient encore une fois bon et transmet lors d’une ultime entrevue un poinçon à Otto Delaney (Kurt Sutter) aveugle et muet, qui en une ultime vengeance poignarde à mort Toric avant de se faire abattre.

En conclusion, « Sons of anarchy, saison 6, épisode 4» est un épisode d’une grande complexité et d’une extrême violence.

Les problèmes entre gang s’entremêlent, avec un affrontement à présent inévitable entre les Sons et l’IRA, ces derniers étant réputés plus puissants et dangereux.

A coté de cette menace, les néo nazis aussi stupides que violent semblent presque du menu fretin.

De son coté Clay impressionne toujours, parvenant à tenir le choc face au redoutable Toric dans une situation de grande vulnérabilité et Otto le motard martyr signe un nouveau crime abominable en quittant ce monde.

Toric quitte donc la série après avoir fait forte impression durant quelques épisodes.

La disparition d’Otto sonne également la fin d’un élément central de la série depuis les premiers épisodes, mais il semble difficile de pleurer ce concentré de douleur et de haine à l’état pur, devenu une bête sauvage par l’isolement et la violence de la prison.

On reste toujours impressionné par la qualité et la tension des épisodes !

Sons of anarchy, saison 6, épisode 4 (Kurt Sutter)

Partager cet article

Repost 0
Published by Seth - dans Policier
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Seth
  • : Articles/Chroniques pour un partage de voyages interieurs majoritairement littéraires
  • Contact

Recherche

Pages

Liens