Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 mars 2016 6 19 /03 /mars /2016 09:47
Star wars VII : le réveil de la force (Jeffrey Jacob J Abrams)

Il fallait bien que je finisse par voir « Star wars VII : le réveil de la force » de Jeffrey Jacob Abrams.

Sorti en fin d’année 2015, ce septième opus de la prolifique saga initié par Georges Lucas en 1978 prend place trente ans après la fin de « Star wars VI : le retour du jedi » sorti rappelons le en 1983 !

Une nouvelle menace du coté obscur de la Force représenté par le Premier ordre cherche à mettre la main sur une carte permettant de localiser Luke Skywalker (Mark Hamil) le dernier jedi encore vivant.

Un homme en armure noire, Kylo Ren (Adam Driver) qui semble capable manier le coté obscur de la Force dans un style analogue à Darth Vador, prend la tete d’un commando de fantassins pour un raid sur la planète Jakku.

Il y capture Poe Dameron (Oscar Isaac) un pilote d’élite de la Résistance mais ne parvient pas à récupérer la carte glissée préalablement dans un droide appelé BB-8.

Après l’assaut et le massacre de la population à Jakku, un des fantassins nommé FN 2187 (John Boyega) se révèle incapable de suivre les ordres et se rebelle contre l’autorité de sa chef elle aussi en armure le capitaine Phasma (Gwendoline Christie).

Prenant tous les risques, FN 2187 libère Poe et s’enfuie avec lui à bord d’un chasseur Tie, en complétant la dextérité du pilote par un correct maniement de l’artillerie.

Endommagé, le chasseur s’écrase sur une zone désertique de Jakku et permet à FN 2187 rebaptisé Finn, d’entrer en contact avec Rey (Daisy Ridley) une jeune femme solitaire vivant de la vente de pièces détachées.

Rey qui a récupéré BB-8 et s’est refusée à le vendre malgré son prix comprend l’importance du droide pour le Premier ordre lorsque une escouade de chasseurs Tie attaque pour le récupérer.

La présence du Faucon millenium considéré comme une épave, permet au trio d’échapper aux chasseurs avec Rey aux commandes et Fin une nouvelle fois très efficace avec la vieille artillerie du Faucon.

Dans l’espace, le Faucon est capturé par un énorme vaisseau dans lequel figurent Han Solo (Harrison Ford) et Chewbacca (Peter Mayhew/Joonas Suotamo).

Le duo est très intéressé par récupérer le vieil appareil dont la valeur opérationnelle reste importante.

Mais deux bandes de mercenaires surgissent et demandent remboursement de vieilles dettes à Solo et son adjoint velu.

Dans la plus grande confusion, tout le monde profite de la présence de trois monstres tentaculaires appelés Rathtar pour échapper aux mercenaires et prendre la fuite à bord du Faucon millenium.
Han apprend à apprécier les capacités de mécanicienne et de pilote de Rey.

La nouvelle équipe se rend sur Takonada pour retrouver Maz Kanata (Lupita Nyon‘go), une voyante capable de les aider à localiser la Résistance dirigée par la Princesse Leia Organa (Carrie Fisher), afin de lui remettre la précieuse carte de DD-8.

Face à cet étrange créature aux grosses lunettes masquant des yeux hypertrophiés, Rey découvre le sabre laser d’Anakin Skywalker et de terrifiantes visions issues de son passé.

Mais le Premier ordre dirigé par un maitre appelé Snoke/Leader suprême (Andy Serkis), réagit, utilisant une arme surpuissante permettant de détruire des planètes de la Resistance à l’aide d’un énorme canon situé sur la planète-base Starkiller.

Sur Takonada, Rey est capturé par Ren en réalité le fils de Han Solo et envoyé sur Starkiller pour être interrogée.

Le survivants du Faucon millenium parviennent à gagner D’Quar, la planète mère de la Résistance et y retrouvent le duo Sispéo/ R2-D2 qui permettent de compléter la carte incomplète de DD-8 pour localiser Skywalker.

Les retrouvailles entre Leia et Han vieillis ont émouvantes et ont pour toile de fond le destin de leur fils Ben devenu Ren après avoir été attiré par Snoke.

Mais la destruction imminente de D’Qar par Starkiller oblige la Résistance à mettre sur place un plan d’attaque pour détruire la base du Second ordre.

Solo, Finn et Chewbacca sont chargés de désactiver les boucliers de force de Starkiller en utilisant les étonnantes capacités de vitesse du Faucon millenium.

Le trio pénètre dans la base dans laquelle Rey a résisté au pouvoir de Ren en montrant elle aussi des capacités de maitrise de la Force et est parvenu s’échapper en usant de télépathie face aux troopers.

Han se heurte à son propre fils et tente de le raisonner.

Alors que Ren semble se ranger à la volonté de son père, il finit par le tuer d’un coup de sabre laser, ce qui provoque la colère de Chewbacca qui fait exploser les bouclier de Starkiller en représailles.

Les chasseurs X-wings commandées par Poe peuvent alors tenter un raid destructeur mis trouvent une puissante résistance constituée de la DCA de la base et des chasseurs Tie.

Dans un univers enneigé, un duel au sabre laser a finalement lieu entre Ren blessé au bras par un tir de Chewbacca et Finn qui tente maladroitement de protéger Rey.

Malgré son courage, Finn est surclassé par la maitrise technique de Rey et tombe inconscient.

Rey prend alors sa place et parvient à surclasser le jeune homme en révélant elle aussi une maitrise des talents jedi impressionnante.

Mais la dextérité de Poe permet à la Résistance de porter le coup de grâce à Starkiller et à enclencher un processus de destruction de la base finalement abandonnée par Snoke qui donne l’ordre de récupérer Ren.

Chewbacca permet à Rey et Finn blessé de sortir de Starkiller avant son explosion.

Au final, Rey retrouve Luke Skywalker vieilli vivant en solitaire sur une planète océanique.

En conclusion, très attendu par les fans, « Star wars VII : le réveil de la force » a constitué pour moi une déception.

Abrams se montre pour moi plus suiveur que novateur et ne fait que recycler les bonnes idées mises en place par le maitre George Lucas.

Le Premier ordre n’est qu’une émanation mineure de l’Empire des Siths et la planète Starkiller qu’une version XXL de l’Etoile noire.

Snoke et Ren ne sont également que des copies de Dark Sidious et Anakin Skywalker.

Il y a certes un aspect important de la nostalgie en retrouvant des stars des années 80, un Han Solo ou une Leia Organa avec trente ans de plus dans les jambes, mais papy Harrison Ford parait bien tassé et fatigué pour reprendre le rôle qui fit sa renommée à quarante ans passés.

Du coté des nouveautés, les nouveaux personnages de Finn et Rey ne sont pas assez charismatiques et demandent à être creusés.

Restent pour se contenter quelques beaux combats galactiques entre chasseurs, mais ceci ne suffit pas pour moi à faire de cet épisode VII une réussite.

Et si Abrams était en réalité surestimé ?

Star wars VII : le réveil de la force (Jeffrey Jacob J Abrams)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Seth
  • : Articles/Chroniques pour un partage de voyages interieurs majoritairement littéraires
  • Contact

Recherche

Pages

Liens