Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 janvier 2016 2 05 /01 /janvier /2016 11:03
Marvel universe n°21, le dévoreur (Dan Abnett, Andy Lanning, Chris N Cage, Paul Pelletier, Brad Walker, Andrea Di Vito, Carlos Magno)

On poursuit en 2010 avec « Marvel universe n°21, war of kings » pour découvrir sous la férule de Dan Abnett et Andy Lanning (scénario) sur des dessins de Paul Pelletier, une complexe guerre de pouvoir pour le contrôle de l’empire Shi’ar, depuis la prise du trône par le puissant Vulcan et les partisans de l’impératrice Lilandra.

Face aux volontés expansionnistes de Vulcan, la guerre est inévitable et fait rage avec dans l’autre camps les Krees qui dirigés par la caste de Inhumains de Flèche noire opposent une vaillante résistance.

Sur leur planète d’Hala, Ronan devenu le représentant des Krees et le mari de Crystal donne son accord pour exposer son peuple aux brumes tératogènes visant à améliorer sa race.

Lilandra est pourtant libérée de sa prison par un commando de Star jammers (Havok, Polaris, Rachel Summers, Korvus) appuyés par les Gardiens de la galaxie, qui par l’intermédiaire de Rocket Racoon semble posséder une arme ultime capable de neutraliser l’invincible Gladiator, un canon quantique xarthien.

Sans Gladiator, la garde impériale lutte courageusement mais est logiquement surclassée par ses adversaires avant que le préteur ne réalise que cette arme n’est en réalité qu’une attaque psychique de Rachel Summers pour le faire douter.

Pourtant après avoir balayé tout le commando à lui tout seul, Gladiator se retourne contre les Shi’ar, tuant même Smasher pour signifier son allégeance à Lilandra.

Avec Brad Walker aux dessins, Adam Warlock affronte courageusement Vulcan mais se retire face à la puissance supérieure de son adversaire, un mutant de niveau oméga capable de manipuler toute forme d’énergie y compris celles émanant de sa magie.

Pisté par un marqueur de Magique une des membres de la garde impériale, Warlock conduit toute la garde impériale menée par Mentor jusqu’à Attilan ou un entretien tendu avait lieu entre Inhumains et le reste des Gardiens de la galaxie commandé par Starlord.

Sur Chandilar, siège des instances dirigeantes des Shi’ars, Gladiator participe au rétablissement de la suprématie de Lilandra en la poussant à se manifester face au chancelier pro Vulcan Araki.

De son coté, l’actuel colérique empereur reçoit l’aide inattendue de Talon, guerrier casqué et ailé chargé de le protéger.

En connexion avec plusieurs sources d’informations de l’univers, Talon révèle à Vulcan les plans qui se trament contre lui et lui révèle l’existence d’un pacte avec le roi Blastaar de la zone négative qui nanti d’un bâton cosmique et à la tête d’une armée devient une force non négligeable dans le combat qui se trame.

Talon se montre d’une efficacité implacable en intervenant dans un combat entre un commando de la mort de Araki (Blackcloack, Offset, Warshot, Shell, Hypernova, Krait, le super skrull Flaw) et des proches de Lilandra, pour planter une lance dans le ventre de l’ex impératrice.

L’autre combat sur Attilan se trouve déplacé dans le continuum du chien télépathe Cosmo et se solde par la fuite de Flèche noire et Crystal tandis que plusieurs adversaires s’affrontent dans les multiples niveaux du complexe.

Face aux derniers Inhumains et surtout aux Gardiens de la galaxie qui défendent bec et ongles leur base, Mentor et ses troupes sont contraints de rebrousser chemin.

Dans la dernière partie, Nova dessiné par Andrea Di Vito intervient lui aussi dans la guerre Kree-Shi’ars en sauvant des membres de son corps agressé par le guerrier robotique Warstar, membre lui aussi de la garde impériale Shi’ar.

A la recherche de son frère, Robbie Rider, Nova reçoit l’autorisation du commandement de Xandar de le chercher sur la planète Kree Nil-Rast.

Sur place après une courte échauffourée face à Triton et ses guerriers, Nova découvre que le robot Qubit qui accompagnait son frère a été partiellement détruit après une agression ayant coutée la vie à des dizaine de Nova corps.

L’action se déplace, montrant Vorace, devenu roi de Kree-lar tenir le choc face à une invasion Shi’ar, mais ensuite agressé à mort par la Strontienne, une femme humanoïde à la force égale à Gladiator obéissant à Vulcan, avant que Nova en personne n’intervienne pour bloquer l’exécution.

Pour finir, Christo N Cage (scénario) et Carlos Magno (dessins) relatent la poussée terrifiante du brutal Blastarr qui avide de pouvoir tue son propre père Grandaar pour prendre la tête d’une armée et posséder ainsi toute la zone négative qu’il convoite depuis une éternité à son grand rival Annihilus aujourd’hui disparu.

Après avoir pris la possession de Ballur, Blastaar se montre plus subtil qu’on pourrait le penser, en voulant faire cavalier seul face aux manigances des Krees et des Shi’ars qui veulent juste utiliser sa force explosive brute comme un outil jetable.

En conclusion, « Marvel universe n°21, war of kings » est un étourdissant space opéra d’une grande complexité montrant un combat intergalactique entre super puissances du monde Marvel : Krees, Shi’ars avec comme arbitres Inhumains et Gardiens de la galaxie.

Malgré une certaine confusion et difficulté de compréhension devant ses intrigues entremêlées, on prend plaisir à ces luttes de pouvoir, l’ambition démesurée de Vulcan face à la légitimité de Lilandra, le revirement du noble et fidèle Gladiator, le coté fun et complètement barré des Gardiens, le mutisme hautain de Flèche noire, la droiture de Nova…

Les rebondissement multiples rendent excitant la déroulé de l’histoire, l’arrivée du mystérieux Talon tueur masqué appartenant à un ordre secret capable tout de même de dégommer une Sentinelle Kree en un tour de main, l’implacable Strontienne et les archétypes de conquérants brutaux à la Vorace ou Blastaar, certes plus classiques mais toujours jouissifs dans leurs roles de méchants.

Ambitieux et brillamment dessiné, ce Marvel Universe n°21 a tout pour tenir en haleine, même si on récit parfois embrouillé et certains combats trop chargés, gagneraient à parfois à plus de simplicité/clarté.

Marvel universe n°21, le dévoreur (Dan Abnett, Andy Lanning, Chris N Cage, Paul Pelletier, Brad Walker, Andrea Di Vito, Carlos Magno)

Partager cet article

Repost 0
Published by Seth - dans Comics
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Seth
  • : Articles/Chroniques pour un partage de voyages interieurs majoritairement littéraires
  • Contact

Recherche

Pages

Liens