Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 décembre 2015 6 19 /12 /décembre /2015 09:57
Difficult to cure (Rainbow)

Après 1978, Ronnie James Dio quitta Rainbow qui s’engouffra dans une période d’instabilité.

En 1980, les Américains recrutent Joe Lynn Turner à la place de Graham Bonnet au chant, Bob Rondinelli à la place de Cozy Powell, seul le trio Ritchie Blackmore (guitare)- Roger Glover (basse)- Don Airey (claviers) se voulant garant de la légitimité artistique du groupe.

Avec sa pochette médico-comique, « Difficult to cure » débute de manière tonitruante par « I surrender » magnifique tube aux refrains enflammés par le timbre chaud et groovant de Turner.

De groove rock ‘n’ roll des familles il est encore question sur « Spotlight kid » qui sonne parfois comme du Iron maiden période Paul di Anno.

Rainbow continue de se montrer enchanteur sur un « No release » flamboyant et place un autre hit mémorable avec « Magic » ou la voix de Turner se fait incroyablement entrainante.

Place au maitre Blackmore qui caresse son manche tout en douceur sur l’instrumental très agréable « Vielleicht das nachste mal ».

Tout s’enchaine avec une grande fluidité/classe sur « Can’t happen here » et même si « Freedom fighter » se montre un peu moins marquant.

On calme le jeu avec le blues lourd de « Midtown tunnel vision » sur lequel Turner se montre toujours impeccable puis termine par un ultime instrumental néoclassique « Difficult to cure (Beethoven’s ninth) idéal pour laisser Blackmore exprimer son art de la gratte.

En conclusion, « Difficult to cure » est un album superbe, magique, étincelant de mille feux.

Le style de chant si particulier de Turner, expressif et mélodique à la limite du hard FM parfois est ici exploité à bon escient pour se marier avec le talent des autres musiciens pour former un ensemble homogène, fluide, très dynamique et entrainant.

Que des hits ou presque ici ou presque, même si « I surrrender » et « Magic » se détachent nettement du lot contribuent à faire passer un excellent moment.

Je ne peux donc que recommander ce « Difficult to cure » comme cure d'énergie positive rock 'n' roll !

Difficult to cure (Rainbow)

Partager cet article

Repost 0
Published by Seth - dans Hard Rock
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Seth
  • : Articles/Chroniques pour un partage de voyages interieurs majoritairement littéraires
  • Contact

Recherche

Pages

Liens