Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 décembre 2015 4 10 /12 /décembre /2015 21:54
Catacombs of the black Vatican (Black label society)

Saut dans le temps pour arriver en 2014 avec « Catacombs of the black Vatican » de Black label society.

Avec ce nouvel album, Zack Wylde change une nouvelle fois de batteur, embauchant Chad Szeliga à la place de Will Hunt, John Deservio restant seul à la basse.

Derrière un titre et une imagerie assez rebutantes, arrivent « Field of unforgivness » et son clone « My dying time » deux mid tempo lourds, déchirants et enveloppants, sur lesquels la voix grave du chanteur en impose.

Tel un bucheron imperturbable sapant la base d’un chêne à coups de hache, BLS continue sa route avec « Believe » puissant, chaleureux et intense puis aligne la première ballade de haut rang de l’album « Angel of mercy » qui foudroie l’auditeur par sa beauté aérienne.

Retour à la force sur le robuste « Heart of darkness » au groove aussi magnifique qu’inexorable enchainé d’un plus conventionnel « Beyond the down » malgré la prestation toujours à propos à la gratte de Wylde.

« Scars » une nouvelle ballade un peu moins impériale fait ensuite surface et laisse la place à un excellent « Damn the flood » nerveux et entrainant en diable.

A la vitesse cède la lourdeur de « I’ve gone away » lorgnant vers le feeling mélodique d’un Ozzy Osbourne au meilleur de sa forme.

Les durs à cuirs connaissent un coup de mou sur un « Empty promises » bien pale et concluent avec « Shades of gray », ultime ballade d’une grâce splendide.

S’ensuivent deux bonus, le mémorable « Dark side of the sun » sonnant comme le meilleur de Black sabbath et « The nomad » nouvelle ballade acoustique de qualité.

En conclusion, sans être aussi renversant que « Shot to hell », « Catacombs of the black Vatican » est un album globalement agréable contenant quatre titres hors normes, le reste étant de bonne voir de très bonne facture.

Très polyvalent, Black Label Society se montre capable de délivrer aussi bien du heavy trapu et accrocheur que de somptueuses ballades.

Même si parfois quelques petites facilités peuvent apparaitre, difficile pour votre serviteur de ne pas succomber à de pareilles combinaisons.

Catacombs of the black Vatican (Black label society)

Partager cet article

Repost 0
Published by Seth - dans Hard Rock
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Seth
  • : Articles/Chroniques pour un partage de voyages interieurs majoritairement littéraires
  • Contact

Recherche

Pages

Liens