Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 novembre 2015 3 11 /11 /novembre /2015 09:17
Runaway, l'évadé du futur (Michael Crichton)

« Runaway l’évadé du futur » de Michael Crichton est encore un classique de la Science fiction des années 80 qui d'une certaine manière changea ma vie.
Sorti en 1984, « Runaway l’évadé du futur » décrit une société futuriste ou les robots domestiques ont pris une part prépondérante dans l’existence humaine.
Lorsque invariablement ils se détraquent et deviennent dangereux, une brigade d’intervention spécialisée dans laquelle travaille Jack Ramsay (Tom Shelleck) est appelée à la rescousse.
Père célibataire d’âge mur, Ramsay est un vieux flic muté dans la brigade robotique en raison de sa phobie du vertige qui accueille plutôt favorablement sa jeune et jolie nouvelle coéquipière Karen Thomson (Cynthia Rodes).
Ensemble ils désamorcent un robot agricole dans une ambiance plutôt bon enfant mais lorsqu’ils sont appelés pour intervenir dans une maison ou un robot domestique a assassiné une partie de la famille, la situation se tend brusquement.
N’écoutant que son courage, Ramsay pénètre armé d'un pistolet laser et d'un gilet par balles dans la maison dans laquelle le robot s’est retranché armé d’un pistolet et menaçant un bébé resté sur place.
Après un huis clos angoissant dans la pénombre, il triomphe de son adversaire robotique.
Une fois sorti, il discute avec le père seul rescapé, un certain David Johnson (Chris Mulkey), ingénieur en électronique auprès de la société Vectrocon.
Plus tard le robot incriminé explose au commissariat puis Johnson devenu paranoïaque fait des siennes dans un hôtel armé jusqu’aux dents.
Le duo intervient à nouveau, arraisonne Johnson qui voyant un homme dans la rue appelé Luther (Gene Simmons), panique et s’enfuit.
Luther utilise alors des balles missiles capables de modifier leur trajectoire pour prendre des rivages pour traquer et tuer Johnson.
Perplexe, Ramsay se rend chez Vectrocon et consulte les fichiers de Johnson, brillant ingénieur impliqué dans divers projets sécuritaires ou militaires.
Lors de son inspection, un nouvel incident éclate avec une secrétaire, Jackie Rogers (Kristie Alley), menacée par un robot sentinelle lui administrant des décharges électriques à chaque tentative de sortie de son bureau.
Ramsay règle une nouvelle fois le problème non sans avoir pris quelques décharges mais comprend que Jackie tentait en réalité de voler des puces électroniques pour les remettre au mystérieux Luther.
Pris au piège lors d’une tractation, Luther échappe une nouvelle fois à la police à l’aide de son pistolet infernal et de divers gadgets robotisés, abatant plusieurs hommes et blessant Karen au bras.
Contre l’avis de son supérieur bougon (G.W Bailey), Ramsay refuse qu’un robot peu fiable intervienne, opère lui-même Karen et lui extraie la balle explosive.
On comprend que Jackie est une cible pour Luther fermement déterminé à récupérer ses précieuses puces.
Très menaçant, le savant fou pirate les caméras de la police et lance des robots terrestres dotés de mines pour faire exploser la voiture elle aussi robotisée des policiers qui enclenche un laser pour détruire les robots-mines.
Ramsay, Karen et Jackie sont néanmoins contraints d’abandonner leur voiture pour échapper aux vagues de robots meurtriers et décident d’aller au restaurant pour forcer Luther à s’exposer.
L’homme prend habilement en otage Karen, exigeant en retour que Kristie lui remette les puces.
Mais le criminel impitoyable assassine sa maitresse et fulmine lorsqu’il découvre qu’il manque une partie de son butin.
Echappant une nouvelle fois aux policiers, Luther enlève Bobby (Joey Cramer) le fils de Ramsay pourtant lui aussi protégé par Lois, le robot domestique du policier.
Le dénouement a lieu dans un building en construction, dans lequel Luther détient Bobby.
Il piège Ramsay en l’amenant à prendre un ascenseur trafiqué et lâche sur Bobby des petites araignées robots dotées de pointes d’acide.
Heureusement Karen intervient et sauve Bobby
Piégé en hauteur, Ramsay lutte contre sa phobie et contre les araignées, parvenant finalement à faire chuter Luther qui périt tué par ses propres créations.
Rassuré, Luther tombe dans les bras de Karen pour un happy end bien mérité.
En conclusion, « Runaway, l’évadé du futur » constitua pour moi une révélation de part son audace vis-à-vis des nouvelles technologies qui n’ont certes pas connu la même progression fulgurante mais qui permettent aujourd’hui d’avoir des robots domestiques, des drones volants ou les premières voitures totalement automatisées.
Film visionnaire à l’atmosphère fascinante, « Runaway l’évadé du futur » tient également solidement la route en raison de la qualité de ses acteurs, le charismatique Tom Shelleck en tête et de manière plus étonnante, Gene Simmons, le bassiste de Kiss, parfaitement crédible en génie scientifique mu en criminel implacable.
Alors sans être complètement objectif pour un film que je considère aujourd’hui comme culte, je ne peux que conseiller ce chef d’œuvre de SF !

Runaway, l'évadé du futur (Michael Crichton)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Seth
  • : Articles/Chroniques pour un partage de voyages interieurs majoritairement littéraires
  • Contact

Recherche

Pages

Liens