Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 octobre 2015 6 10 /10 /octobre /2015 10:04
Astonishing X-men n°37 (Chris Cage, Joss Whedon, Peter David, Tony Bedard, John Cassaday, Andrea Di Vito, Pablo Raimondi, Jim Calafiore)


L’apothéose du genre avec « Astonishing X-men n°37 » qui parait en 2008.

Chris Cage (scénario) et Andrea di Vito (dessins) parachèvent l’affrontement entre Hulk et les X-men de l’équipe B aidés de X-Factor.

Cette diversion permet à Madrox de porter secours à une Emma Frost en fâcheuse posture malgré sa forme de diamant face à l’inarrétable puissance physique de Hulk.

Sirène et ses cris ultra sons, Darwin et ses pouvoirs de drainage de l’énergie ainsi que Felina sont balayés dans un temps record.

L’invulnérable Monet est envoyée dans un autre état et seul le valeureux Warpath et ses couteaux en vibranimum parvient à tenir un peu plus longtemps que ses camarades.

Malabar, capable d’absorber l’énergie cinétique pour gonfler sa propre force, sature face à une puissance physique sans limite et Diablo malgré une action spectaculaire qui fait exploser le Lockheed sur Hulk n’obtient pas de meilleurs résultats.

Hulk s’approche alors de la conclusion même si Wolverine et Colossus blessés forment l’ultime cercle de défense contre Xavier.

Survient alors le Fléau en armure qui après sa défaite a cette fois prêté complètement allégeance à Cyttorak pour obtenir la totalité des ses pouvoirs.

Le choc entre un Hulk et le Fléau au maximum de leur force est digne des plus grands combats Marvel, chacun des deux colosses se rendant coup pour coup dans un véritable match nul, avant que Hulk ne rompt intelligemment l’assaut afin de laisser son rival continuer sur son élan et s’éloigner du champs de bataille.

Contre toute attente, Mercury pourtant plus faible que ses collègues s’interpose une dernière fois et montre les tombes des jeunes mutants tués par la folie des hommes.

Hulk s’arrête et comprend qu’il n’est pas le seul à souffrir, les X-men partageant comme lui des sentiments de deuil et de rejet face à l’humanité.

Il tourne donc les talons et part vers d’autres aventures, laissant les mutants panser leurs plaies.

Joss Whedon (scénario) et John Cassaday (dessins) montrent un Cyclope finalement libéré par ses amis X-men sur Breakworld et s’apprêtant à faire face à une contre attaque de Sylatin le lieutenant de Kruun pour libérer son chef mis KO par la rafale optique.

Le leader naturel des X-men envoie le Fauve et Kitty pour désamorcer le retaliator un missile pointant sur la Terre tandis que le reste des troupes fera face à la contre attaque d’une petite armée de guerriers extra terrestres.

Alors que Colossus réputé par une prophétie être celui qui détruira le Breakworld tente de faire pression sur Kruun en s’approchant de la source d’énergie principale de la planète, Sylatin surgit armé de lames et d’une arme à projection d’énergie.

Passe l’effet de surprise, il est finalement bloqué par Cyclope tandis que Colossus entre dans le brasier d’énergie accompagné d’Aghanne le chef de la rébellion.

Mais les choses ne tournent pas comme prévu, Kitty échoue à désamorcer le missile qui ne contient aucun composant électronique tandis que le coriace Sylatin casse la nuque de Cyclope.

Le retaliator fonce donc sur la Terre…

Le X-Factor de Peter David et Pablo Raimondi revient pour montrer l’arrivée en plein New-York d’un homme mystérieux doté de pouvoirs surnaturels qui cherche à contacter Madrox.

Alors que Rictor tombé en pleine dépression après que ses pouvoirs aient réapparu puis disparu lors du combat contre Vif Argent est consolé par Felina, Guido se voit offert de travailler pour le gouvernement américain par Val Cooper.

Enfin, Sirene et M acceptent de chercher deux enfants chanteurs de chansons anti mutants afin que leurs grands parents puissent les retrouver et réparer la mauvaise influence de leurs parents.

On retrouve ensuite avec plaisir les Exilés de Tony Bedard (scénario) et Jim Calafiore (dessins) face à la terrible menace d’un Proteus ayant investi le corps de Hulk.

Ayant entouré le building de Stark-Fujikawa d’un halo d’énergie, Proteus expulse dans les airs Dents de sabre et Morph qui sont secouru par le Spider-man du futur qui très actif utilise sa toile pour sauver la vie du personnel de la tour également projeté dans les airs dans un mauvais remake du 11 Septembre.

Mais les choses prennent une autre tournure, Proteus assailli par la mémoire de Calvin qu’il a tué, se calme face son ex petite amie Blink, ce qui laisse le temps à Longshot d’intervenir et de l’aider à sortir du halo.

Les caméras du monde entier se braquent alors sur ce qui se passe dans le building de Stark-Fujikawa et la monstruosité scientifique composée de Hulk-Proteus aiguise les convoitises de groupes concurrents parmi lesquels se détache un Fatalis du futur.

Spider-man dont la double identité a été révélé par Proteus au monde entier parvient à raisonner le mutant sur le fait qu’en acceptant un contrat il deviendra un rat de laboratoire exploité et manipulé par les firmes et celui-ci comprenant le risque de rester dans cette réalité, s’enfuit à nouveau, laissant le futur en l’état avec le corps de Hulk.

Se sachant découvert et en danger, Spider-man décide d’accompagner les Exilés dans leur quête contre Proteus et rejoint le groupe pour notre plus grand bonheur !

En conclusion, « Astonishing X-men n°37 » révèle toute la maestria du duo Cage-Di Vito qui se surpassent dans une des plus belles aventures Marvel contemporaine, sans doute la partie de World War Hulk que j’ai le plus aimé, avec des combats extraordinaires, l’héroïsme des X-men, un choc phénoménal et presque trop parfait entre Hulk et le Fléau, deux des plus puissants anti héros de Marvel et une conclusion inattendue pleine de sensibilité et de douleur.

Derrière si on excepte le vilain petit canard de X-Factor que je trouve toujours en dessous des autres, cela reste bon voir très bon avec une classique mais efficace aventures des X-men dans un monde extra terrestre au graphisme élégant et mature, puis mes petits outsider des Exilés, toujours plus surprenant et fun dans leurs trouvailles autour du personnage de méchant culte de Proteus.

Tout concourt donc pour faire de ce numéro 37 un numéro culte, ne serait ce que pour le dénouement de ce World War Hulk spécial !

Astonishing X-men n°37 (Chris Cage, Joss Whedon, Peter David, Tony Bedard, John Cassaday, Andrea Di Vito, Pablo Raimondi, Jim Calafiore)

Partager cet article

Repost 0
Published by Seth - dans Comics
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Seth
  • : Articles/Chroniques pour un partage de voyages interieurs majoritairement littéraires
  • Contact

Recherche

Pages

Liens