Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 septembre 2015 2 01 /09 /septembre /2015 18:21
Nord et Sud, saison 3, épisodes 1 et 2 (Larry Peerce)

C’est seulement en 1994 soit après six longues années que « Nord et Sud, saison 3, épisodes 1 et 2 » voit le jour sous la férule du réalisateur Larry Peerce.

Dans l’épisode 1, la fin de la guerre entraine une période d’instabilité pour les Etats-Unis et tout particulièrement dans le camp des vaincus du Sud qui se doit de changer par force ses mentalités et son modèle économique.

Ayant survécu on ne sait par quel miracle à l’explosion de son dépôt de munitions, Elkanah Bent (Philip Casnoff) ne peut se résoudre à écouter les manœuvres sournoise d’Ashley (Terry Garber) pour récupérer sa part d’héritage des Main et tue dès le début le malheureux Orry Main (Patrick Swayze) dont on devine la silhouette dans une nuit brumeuse.

Ashley qui vient une nouvelle fois de menacer Madeleine (Lesley Ann Down) de révéler ses origines noires, ne supporte pas cet acte et jette son ancien amant du haut d’une cascade.

Comme on pouvait s’y attendre, ceci n’est pas suffisant pour tuer l’ex capitaine qui survit et se fait embaucher au culot dans un poste de transmission tandis qu’Ashley livrée à elle-même sans la protection d’hommes puissants, est contrainte de se prostituer dans un bordel minable de Santa Fé.

Après la mort d’Orry, la vie demeure extrêmement difficile pour Madeleine qui tente contre vents et marées de faire revivre la prospérité de Mont Royal à l’aide d’une poignée d’esclaves affranchis dont Isaac (Stan Shaw) et Jane (Sharon Washington).

Sous la coupe d’une hypothèque possédée par Cooper Main (Robert Wagner) le frère ainé d‘Orry, Madeleine sait qu’elle n’a pas le droit à l’erreur mais reçoit l’aide inattendu de George Hazard (James Read), l’éternel ami de son mari, qui accepte d’investir massivement à l’aide de ses puissantes machines à vapeur pour aider le domaine à redévelopper son activité.

Malheureusement les positions très libérales de Madeleine à l’encontre de ses anciens esclaves gênent Gettys LaMotte (Cliff de Young) le leader du mouvement naissant du Klux Klux Klan, qui n’accepte pas la libération des esclaves et prône une lutte armée clandestine.

Chassée de l’église officielle sous la pression du KKK, Madeleine doit se rabattre une église construite par les Noirs sur son domaine.

Cooper qui tente un moment de la protéger, finit lui aussi par rejoindre le KKK par intérêt et participe à une action violente à son encontre aboutissant à l’incendie de l’église.

Du coté des nouveaux personnages, Charles Main (Kyle Chandler) promu Sergent, connait l’amour avec une jeune actrice Willa Parker (Rya Kihlstedt) mais poursuivi par la vindicte de Venable (Keith Szarabajka) un Capitaine revanchard, est sauvé in extremis d’un guet append mortel par l’intervention d’un marchand itinérant Adolphe Jackson (Rip Torn) et Jim (Chris Burke) un jeune handicapé.
Charles est pris comme associé par le truculent Jackson et le trio improvisé échappe par miracle à une attaque d’un chef indien particulièrement agressif appelé Cicatrice (Gregory Zaragoza) contre l’avis du vieux chef Loup Rampant (Ted Thin Elk) qui tient lui à entretenir des relations cordiales avec le marchand.

De leurs cotés, Ashton et Bent ne sont pas en reste, la première tuant le patron de son bordel après avoir trouvé la protection d’un vendeur de piano Will Fenway (Tom Noonan), le second parvenant à tuer la malheureuse Constance (Wendy Kilbourne) quelques minutes seulement avant le retour de Charles.

Cruel, Bent signe son crime dans le sang…appelant la vengeance de George.

Dans l’épisode 2, Madeleine lutte courageusement pour ne pas céder à la pression des anciens propriétaires terrien du Sud, qui comme Cooper guettent le moindre faux pas pour rétablir leurs privilèges.

Elle a fort à faire puisque Cooper reçoit l’aide d’Isabel Hazard (Deborah Rush), qui s’allie avec lui pour faire signer des contrats largement défavorables aux Noirs visant à les maintenir dans une situation de pauvreté et de dépendance totale face aux riches propriétaires blancs.

Ensemble Cooper et Isabel envisagent d’exploiter une mine de phosphore à Mont Royal et poussent au départ de Madeleine.

De son coté, George, fou de rage après l’enterrement de Constance, charge Jack Quilan (Woody Watson) de gérer son entreprise, jure de poursuivre Bent partout afin de le tuer mais le criminel semble posséder une longueur d’avance sur lui et viser à présent Gus (Cameron Finley) le fils de Charles, qu’il enlève dans la maison du général de brigade Duncan.

Recherché, traqué comme un animal sauvage, Bent semble plus cruel et dangereux que jamais.

Son double féminin, Ashton pousse Fenway à des investissements hasardeux pour développer un nouveau modèle de piano dans l’espoir de redevenir riche et de racheter Mont Royal mais le style tapageur de la vénéneuse brune incommode l’austère marchand qui ne se gène pas pour la rappeler à l’ordre.

Attaqué par des Cheyennes, Charles échappe de peu à la mort et perd ses deux amis Adolphe et Jim.

Il se fait embaucher comme éclaireur dans l’armée dans l’espoir de venger la mort de ses amis en retrouvant Cicatrice l’auteur du massacre.

Dans sa quête Charles sympathise avec Magee (Steve Harris) un soldat noir presditigateur à ses heures perdues et retrouve la jolie Willa solidement établie comme actrice.

Son intervention dans l’attaque d’un convoi par des Indiens lui attire les foudres de Venable qui mène un raid meurtrier sur le camp du pacifique Loup rampant, massacrant femmes et enfants sans hésitation.

Outré, Charles se retient in extremis de tuer le brutal Capitaine et continue sa traque contre Cicatrice.

Dans le Sud, les Noirs s’émancipent de plus en plus, mais Sam perd de sa vie son engagement politique, pendu par les brutes du KKK, malgré l’intervention désespérée de Madeleine.

Également prise à la gorge par le sabotage de ses machines et ses dettes, Madeleine met sa fierté de coté et va trouver George qui accepte une nouvelle fois de lui venir en aide, initiant un mouvement de rapprochement entre les deux veufs.

En conclusion, malgré l‘absence criante de Patrick Swayze liquidé dès les premières minutes, « Nord et Sud, saison 3, épisodes 1 et 2 » parvient à relancer la machine en montrant l’après guerre et la période difficile ou le Sud bien que vaincu, tente de conserver ses privilèges en asphyxiant économiquement les esclaves fraichement affranchis et en développant un inquiétant mouvement illégal, le Klux Klux Klan, qui avec ses hommes cagoulés, sème la terreur parmi les Noirs.

On peut être perturbé par l’absence d’acteurs attachants comme Swayze ou Lewis Smith, trouver que les génies du mal comme Ashton ou Bent peinent à retrouver leur lustre d’antan mais l’arrivée du charismatique Richard Wagner vient apporter un vent de renouveau appréciable pour renforcer cette saison 3 marquée également par la lutte des Noirs pour leur survie économique et les relations complexes avec les dernières tribus indiennes rebelles.

Nord et Sud, saison 3, épisodes 1 et 2 (Larry Peerce)

Partager cet article

Repost 0
Published by Seth - dans Histoire
commenter cet article

commentaires

La sentinelle 14/07/2016 23:27

Désolé mais cette 3ième saison est une véritable farce ! La mayonnaise ne prend pas du tout.
Les ley Ann Down & Read ne sont plus crédibles dans leurs rôles respectifs. Du gâchis ! Vraiment déçu.

Présentation

  • : Le blog de Seth
  • : Articles/Chroniques pour un partage de voyages interieurs majoritairement littéraires
  • Contact

Recherche

Pages

Liens