Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 août 2015 7 16 /08 /août /2015 10:09
Nord et Sud, saison 2, épisodes 5 et 6 (Richard T Effron)

Il était bien évident que j’allais me ruer sur la fin de la série « Nord et Sud, saison 2, épisodes 5 et 6 » de Richard T Effron.

Dans l’épisode 5, Orry (Patrick Swayze) est finalement contacté par la famille Hazard pour venir sauver son ami George (James Read) en danger de mort dans la prison de Libby.

Jouant de son prestige de général, Orry aidé de Charles (Smith) pourtant devenu beaucoup plus dur en raison de la guerre, se rend sur place et tente d’exiger la libération du prisonnier pour subir un interrogatoire.

Mais Turner (Wayne Newton) se méfie et résiste, ce qui aboutit à un dur combat dans lequel le capitaine psychopathe trouve la mort.

Sauvé par son fidèle ami, George peut regagner le Nord ou il doit faire face à une enquête militaire en raison de l’explosion de canons Hazard sur le front.

Comprenant la machination dont il fait l’objet, George aidé de sa fidèle Constance (Wendy Kilbourne), cherche Morgan le vendeur de canons défectueux et après l’avoir malencontreusement tué dans une bagarre de bar, se replie sur son frère Stanley (Jonathan Frakes) et sa femme Isabel (Mary Crosby) dont l’ambition dévorante et l’appât du gain, ont poussé à conclure cet accord démentiel.

Sous la pression de son frère, Stanley avoue tout et promet d’assumer l’entière responsabilité du scandale pour l‘entreprise Hazard, évitant ainsi à George la prison.

De son coté, Elkanah Bent (Philip Casnoff) l’esprit toujours enfiévré de rêves de grandeur politique et militaire, pousse Ashton (Terri Garber) a coucher avec un vieil homme d’affaires afin de gonfler sa provision d’armes et de munitions.

Se voyant en révolutionnaire, il envisage sérieusement de renverser Jefferson Davies (Lloyd Bridges) et d’être le nouveau Napoléon du Sud des Etats-Unis.

Mais ses projets ayant un besoin vital d’argent, le poussent à se rendre à Charleston afin d’obtenir un financement supplémentaire.

Mis sur la trace d’une certaine Madame Picard en réalité Madeleine (Leslie Ann Down), connue pour faire œuvre de charité, Bent cherche à la contacter pour lui extorquer de l’argent.

Fort heureusement, Madeleine soutenue par Rafe Baudeen (Lee Horsley) , flaire le danger et engage à sa place Rose Sinclair (Linda Evans), une actrice pour connaitre les véritables intentions de Bent.

Après un face à face sous tension, Bent comprend la supercherie et traque Madeleine qui s’apprête à le livrer aux autorités du Sud.

Agressée dans un cimetière, Madeleine ne doit la vie sauve qu’à la courageuse intervention de Rafe qui rosse brutalement Bent, le forçant ainsi à le tuer d’un coup de pistolet.

Le fidèle Rafe expire dans les bras de Madeleine après avoir obtenu d’elle une déclaration d’amour.

Informé de la situation par une nouvelle approche beaucoup plus insistante de Bent pour faire de lui son partenaire, James Hunton (Jim Meltzer) décide d’en référer à Davis en personne qui charge le général Main d’arrêter le dangereux révolutionnaire.

L’ultime face à face à lieu dans le dépôt de munition de Bent dans lequel se trouve Ashton.

Orry surgit aux cotés de Hunton, et une lutte à mort s’engage ensuite entre Bent, ivre de haine et son ennemi juré.

Voulant à tout prix sauvé ses munitions, Bent se jette dans le hangar en flamme et périt dans une violente explosion.

Seule reste Ashton, soumise au feu roulant des questions de son mari qui a découvert sa trahison et de Orry qui la presse pour savoir ce qu’elle a fait de Madeleine.

Dans l’épisode 6, la fin du conflit à Petersburg en 1865 libère les soldats des deux camps après la guerre la plus meurtrière du XIX ième siècle.

Le célébrissime général Lee (William Schallert) vient en personne signer l’armistice face à son rival Ulysse Grant (Anthony Zerbe).

Mais Lincoln (Hal Holbrook) ne peut jouir longtemps de son difficile triomphe et est assassiné, faisant ainsi vaciller la fragile paix obtenue par les armes.

Demeuré du coté des vainqueurs, George doit pourtant se rendre une dernière fois pour voir Virgilia (Kristie Alley) condamnée à mort après avoir tué son protecteur Sam Green (David Ogden Stiers), lui annonçant qu’il la laissait tomber pour privilégier sa carrière politique.

Soulagé, Charles part retrouver Augusta dans sa propriété mais découvre que enceinte de lui, elle est décédée après avoir donné naissance à un fils.

Courageusement, Charles décide de prendre l’enfant et de l’élever dans la demeure des Main à Mont Royal.

Il est rejoint peu après par Billy (Parker Stevenson) qui ayant frôlé la mort sur le champs de bataille et sauvé in extremis son jeune ami tambour, provoque la joie de Brett (Genie Francis) qui l’attendait la peur au ventre.

De son coté, Orry secouru par son ami George après une grave blessure au front, ne reste pas inactif et parvient à retrouver Madeleine, lui assurant de tout son amour malgré son passé trouble.

Ensemble, ils décident également de revenir dans le Sud pour y élever leur enfant.

Ils ne savent pas que Mont Royal est devenu la proie de l’ancien contremaitre Salem Jones (Tony Franck) qui a contracté une alliance contre nature avec Cuffey (Forest Withaker) l’esclave affranchi devenu bandit.

Autant par appât du gain que par vengeance personnelle, les deux criminels attaquent avec une bande importante Mont Royal, en l’incendiant.

Malgré la défense acharnée de Charles, Billy et Brett qui manie le fusil avec aplomb, les Main sont submergés par le nombre et ne doivent leur survie qu’à l’arrivée de George et Orry qui aident à tuer Jones et Cuffey.

Malheureusement, Clarissa Gault Main (Jean Simmons) la mère déjà âgée et fatiguée par des années de guerre et de privation, succombe dans la lutte.

Sa mort est une tragédie pour Orry qui l’enterre dans la demeure familiale de Mont Royal, réduite en fumée…

Pourtant malgré la tragédie, George se propose d’investir pour aider son ami à tout reconstruire, insufflant un peu d’espoir…

Détail notable, Séminaris (Erica Gimpbel) et Ezra (Beau Billingslea), obtiennent l’acquisition d’une parcelle du domaine et le droit de s’y établir pour faire fructifier leur couple.

En conclusion, Effron se sublime dans la dernière ligne droite de « Nord et Sud, saison 2, épisodes 5 et 6 ».

Tout concourt en effet à une fin en apothéose, la violence des combats ou les charges meurtrières dans les sous bois sous le feu des canons et de fusils se succèdent, avec de terribles corps à corps fratricides ou des hommes sans doute cousins s’entretuent.

Nos héros ne sont pas épargnés par l’horreur de la situation, connaissant les blessures , des scandales ou la détention dans des conditions plus que critiques.

La figure de Bent émerge encore une fois comme le criminel numéro 1 de la série, avec ses visions délirantes d’un pouvoir sans limite, son utilisation froide des femmes et son appétit vorace pour l’argent.

Après sa mort (supposée ?), on devine avoir perdu un des plus féroces ennemis historique du couple Orry-George.

Mais plus que la violence ou les bas instincts de chacun exacerbés par tout conflit d’envergure, surnage l’aspect positif de la série : les valeurs de l’amour et de l’amitié, s’exprimant au travers de la relation superbe entre les deux amis de Westpoint mais également dans la relation complexe et douloureuse entre Orry et la splendide Madeleine.

Récit épique sur fond de drame historique, grand spectacle, acteurs charismatiques au physique de rêve, tout concourt à faire de cette saison 2 une pure merveille illustrée par la musique de Bill « Rocky » Conti !

Nord et Sud, saison 2, épisodes 5 et 6 (Richard T Effron)

Partager cet article

Repost 0
Published by Seth - dans Histoire
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Seth
  • : Articles/Chroniques pour un partage de voyages interieurs majoritairement littéraires
  • Contact

Recherche

Pages

Liens