Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 février 2015 3 11 /02 /février /2015 20:14
Cours de full contact (Ennio Falsoni)

Ayant pratiqué la boxe française à vingt ans je m’étais à l’époque documenté sur les arts martiaux et avais acheté « Cours de full contact » du journaliste sportif italien Ennio Falsoni.

Sorti en 1995, » Cours de full contact » est un manuel illustré permettant d’appréhender tous les aspects du full contact dont les autres noms sont kickboxing ou boxe américaine rendu célèbre à la fin des années 80 par quelques films de Jean-Claude Van Damme.

Après un court historique ou Falsoni explique l’origine de ce sport crée dans les années 70 par un ancien Marine’s américain revenu d’une base au Japon qui trouvait le karaté trop figé dans ses traditions, on rentre dans le vif du sujet.

Sans bruler les étapes, le livre propose des exercices illustrés pour s’échauffer en insistant sur la corde à sauter atelier bien connu des boxeurs pour développer le souffle et la coordination.

Bien entendu les sauts, pompes et autres traditionnels relevés du buste ne sont pas oubliés pour autant afin de préparer l corps à de longues séances d’étirements.

En effet, la souplesse ou mobilité articulaire est essentielle dans ce sport ou les combattants peuvent frapper au dessus de la ceinture avec leurs jambes.

On insiste donc logiquement sur les membres inférieurs notamment l’ouverture de la hanche avec des écarts progressifs qu’ils soient sagittaux ou faciaux.

Le journaliste précise bien que les athlètes montrant les exercices sont parmi les meilleurs d’Italie et que le lecteur ne doit pas se décourager devant leur étonnante souplesse mais progresser pas à pas, en jouant sur le relâchement musculaire et la persévérance.

Après cette longue partie dédiée au stretching qu’il soit passif (seul) ou actif (avec partenaire), on passe aux techniques de bases avec la décomposition des coups de pieds élémentaires : de face, latéraux ou circulaires en allant même jusqu’à faire saliver le lecteur par quelques retournés spectaculaires.

Mais Falsoni rappelle que 80% des combats sont gagnés par les poings, plus rapides et faciles d’emploi que les jambes et explique les directs, crochets et autres uppercuts.

De manière plus intéressante, sont développées les principales techniques de défenses avec les difficiles esquives misant sur des mouvements de buste ou des blocages à mettre en œuvre avec ses mains tout en usant de décalage pour pouvoir lancer des contre attaques.

Après avoir décomposé les mouvements élémentaires, Falsoni les combine de manière dynamique afin de montrer de manière réaliste des assauts entre combattants parant les attaques puis ripostant par des séquences pieds-poings simples mais efficaces.

On sera plus dubitatif sur le les coup de pieds sautés surtout lorsqu’ils sont retournés, les trouvant plus télé et photogéniques que réellement destructeurs en combat.
Les techniques d’attaques sont pareillement développées toujours à base de combinaisons pieds-poings et de décalages afin de trouver la faille dans la garde adverse.

La variété des mouvement parait essentielle pour surprendre l’adversaire et enchainer des séries afin de le déborder.

Coups au corps, à la tête, de face, de coté ou retourné : toutes les combinaisons sont présentées de manière exhaustives par les deux athlètes italiens.

Assez curieusement Falsoni s’intéresse au combat d’entrainement avant les frappes aux pao pour développer la précision ou au sac pour la puissance et le système cardiovasculaire.

On termine par la préparation physique du boxeur, c’est-à-dire tout ce qui se fait en dehors de la salle, que ce soit le footing fractionné ou la musculation légère, à 66% de la charge maximum afin de ne pas perdre en vitesse en centrant le travail sur les jambes, bras et épaules.

Enfin vient le combat sur le ring, en soulignant l’importance de l’approche mentale pour dominer ses émotions en répétant mentalement les techniques et séquences à développer le jour J.

On termine sur quelques séances d’entrainement types et le rappel des règles de compétition.

En conclusion, « Cours de full contact » est un ouvrage sérieux, éclairé, complet et très pédagogique qui m’aura servi de guide pendant une quinzaine d’années pour progresser en gagnant en souplesse, en coordination et en développant des techniques que je parvenais parfois à mettre en œuvre en combat.

Même si certains exercices et techniques demeurent inaccessibles pour un amateur (notamment les grands écarts et coups de pieds retournés-sautés), « Cours de full contact » dispense de précieux conseils pour devenir un bon combattant de sports de combat et sans devenir un champion ou guerrier de rings, arriver à l’essentiel : se faire plaisir dans un exercice physique complet, intense avec en prime l’excitation de la confrontation physique dans un cadré dépouillé et réglementé.

Merci donc pour votre travail de haute qualité, Mr Falsoni.

Cours de full contact (Ennio Falsoni)

Partager cet article

Repost 0
Published by Seth - dans Sport
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Seth
  • : Articles/Chroniques pour un partage de voyages interieurs majoritairement littéraires
  • Contact

Recherche

Pages

Liens