Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 janvier 2015 2 06 /01 /janvier /2015 19:09
Lost saison 2, épisodes 17 et 18 (Jeffrey Jacobs Abrams)

« Lost saison 2, épisodes 17 et 18 ».

Dans l’épisode 17 réalisé par Stephen Williams sur un scénario de Damon Lindelof et Carlton Cuse, le huis clos intense se poursuit avec Henry Gale (Michael Emerson) qui se plait à manipuler ses geôliers en dressant Jake (Matthew Fox) et Locke (Terry O’Quinn).

Resté seul avec Gale après que Mr Ecko (Adewale Akinnuoye-Agbaje) ait tenté de l‘interroger sans succès à sa manière pour le moins déroutant, Locke voit les portes de sécurité du bunker se fermer brutalement automatiquement.

Pour éviter de rester emprisonné, Locke place une barre métallique sous l’une d’elle et parvient à l’empêcher de se fermer totalement.

Pris au piège, il est contraint de demander de l’aide à Gale tout en lui promettant de le protéger au retour des autres.

Mais lors d’une manœuvre risquée visant à faire levier pour ouvrir la porte, Locke se fait coincer une jambe et reste bloqué.

Il demande alors à Gale de taper la liste des nombre pour empêcher le compte à rebours fatal.

Gale semble s’exécuter et les portes s’ouvrent libérant Locke finalement secouru par Jake (Matthew Fox) qui a plumé Sawyer (Josh Holloway) aux cartes en le dépouillant de ses médicaments.

Du coté de l’expédition, Ana Lucia (Michelle Rodriguez), Sayid (Naveen Andrews) et Charlie (Dominic Monaghan) découvrent après plusieurs heures de recherche le fameux ballon décrit par Gale et une tombe qu’ils se décident à ouvrir.

Les flash backs se concentrent sur Locke qui apprend la mort de son père Anthony Cooper (Kevin Tighe) dans le journal et se rend avec sa compagne Katey Seagal (Helen Norwood) à l’enterrement ou ne sont présents que deux hommes, l’un mince Jimmy Bane (Theo Coumbis) et l’autre hyper massif.

Locke tombe ensuite des nues en étant contact par son père qui lui raconte qu’il a simulé sa mort pour échapper à deux tueurs qu’il a volé de 700 000 dollars.

Sans se démonter, Cooper lui propose d’aller chercher l’argent pour lui et de prendre 200 000 dollars à titre de compensation pour le vol de son rein, et ensuite de ne jamais le voir.

Locke ne dit rien face à Katey, tient bon face à une importante pression physique de Bane qui pénètre chez lui, et accède on ne sait trop pourquoi à la requête de son père, dédaignant en apparence l’argent, même si l’ambigüité reste de mise.

Son père se volatilise mais Katey découvre le pot aux roses et s’apprête à le quitter, malgré une demande en mariage un peu maladroite formulée sur un parking.

Après cette épisode particulièrement riche vient dans l’épisode 18 réalisé par Jack Bender sur un scénario de Edward Kitsis et Adam Horowitz, la confrontation entre l’équipe revenant de l’expédition au ballon et Gale, qui est finalement découvert par Sayid.

Gale a en effet usurpée l’identité d’un homme enterré sous le ballon et appartient effectivement aux Autres dont le chef le terrifie.

Mais sans plus attendre, l’histoire se déplace du coté de Hurley (Jorge Garcia) victimes de terribles hallucinations qui lui font voir Dave (Evan Handler) un ami imaginaire qui le pousse à se goinfrer sans relâche de nourriture.

On comprend déjà que ce Dave sévissait déjà lorsque Hurley était en hôpital psychiatrique, le poussant à manger encore plus et à désobéir aux médecins.

Ce petit personnage chauve et malsain hante même Hurley sur l’ile, ce qui l’amène tabasser sévèrement Sawyer (Josh Holloway) qui s’était moqué une fois de trop de lui avant de s’enfoncer seul dans la foret.

Pire, Dave cherche à lui prouver que tout ce qu’il vit sur l’ile est le fruit de son imagination et qu’il est encore en hôpital psychiatrique.

L’intervention de la jolie Libby (Cynthia Watros) suffit à peine pour qu’Hurley ne saute pas d’une falaise.

En conclusion, « Lost saison 2 , épisodes 17 et 18 » se montre plus excitant que ses prédécesseurs avec le face à face nerveux entre Gale et les autres survivants qui finissent en unissant leurs talents à le prendre en défaut sur ses mensonges.

Cependant l’homme reste fourbe et dangereux, comme le montre la curieuse relation qu’il a pu bâtir avec Locke, personnage plutôt lamentable dans les flash back car mis en permanence sous la coupe de sa crapule de père.

Même le personnage de Hurley, obèse torturé et mal dans sa peau, gagne en épaisseur (sans mauvais jeu de mots !) en délivrant une vision psychotique peu commune amenant à douter de la réalité, notamment avec l’influence de cette série de nombre qui revient en permanence hanter le déroulement du récit.

Difficile de dire à l’issu de ces épisodes, dans quelle direction les réalisateurs nous emmènent …

Lost saison 2, épisodes 17 et 18 (Jeffrey Jacobs Abrams)

Partager cet article

Repost 0
Published by Seth - dans Aventure
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Seth
  • : Articles/Chroniques pour un partage de voyages interieurs majoritairement littéraires
  • Contact

Recherche

Pages

Liens