Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 août 2014 6 16 /08 /août /2014 18:03
Live from axis mundi (Gogol bordello)

Nous changeons complètement de registre pour basculer dans celui de la musique underground de Gogol bordello, groupe américain découvert à l’occasion d’un concert mémorable en première partie de Danko Jones au Trabendo.

Formation inclassable de New-York, mélangeant musique traditionnelle d’Europe de l’est et punk rock, Gogol Bordello est composé d’une dizaine de membres majoritairement issus de Russie comme le chanteur Eugene Hutz, le guitariste Vlad Solovar, le violoniste Sergei Ryabtsev, l’accordéoniste Yuri Lemeshev avec d’autres ingrédients extérieurs comme le bassiste espagnol Karl Alvarez, le guitariste israélien Oren Kaplan, le batteur américain Eliot Ferguson et deux danseuses aux talents divers Susan Donaldson et Pamela Jintana Racine.

Sorti en 2009, « Live from axis mundi » enregistré dans les studio de la BBC à Londres, constitue le support audio et visio idéal pour apprécier l’étendue du talent de ces grands créateurs de bordel musical.

On débute en douceur par « Ultimate » mid tempo bien entrainant déjà marqué par l’apport unique du folklore des pays de l’Est : accordéon, violon et accent à couper à couteau transpercés par quelques fulgurances de guitares et avalanches punk.

Gogol bordello nous emmène dans la folle ronde tournoyante de « Wonderlust king » et « Mishto » irrésistibles tubes tziganes en puissance puis calme le jeu sur « Alcohol » évoquant toute la mélancolie de l’âme slave.

Mais la gaieté et la fête ne sont jamais vraiment loin chez les américano-russes, et l‘énergie communicative de « American wedding » vient apporter du baume au cœur.

Difficile de suivre les neuf minutes décousues et délirantes de « You gave up (Romania )» véritable fourre tout musical marqué par une intensité confinant à la folie.

On quitte les studios de la BBC pour d’autres explorations musicales, « Stivali e colbacco » nouvelle bombe israélite incroyablement festive, « Toubled friends » plus calme, grave et hypnotique.

Deux démos toujours entrainantes et de qualité, « 60 Révolutions » « Immigrant punk » également en version instrumentale viennent compléter le tableau.

Deuxième pièce maitresse de ce disque, le Dvd live de Gogol bordello composé de quatorze titres, montrant toute la folie et l’impact scénique d’un groupe unique capable d’embraser une salle en un ou deux morceaux seulement.

Violon, accordéon, guitares acoustiques ou punk copulent en un tourbillon festif indomptable ne laissant aucun répit au public à chaque morceau asséné.

Le maigrichon moustachu au look so USSR, Eugene Hutz est le showman idéal pour incarner pareil maelstrom musical, tel « Not a crime » et sa transe délirante ou « Dogs were barking » sur lequel les deux danseuses Elisabeth Sun et Pamela Racine font une apparition disons le remarquée.

On retrouve donc pèle mêle les classiques, « Ultimate » « Wonderlust king » « Mishto » toujours aussi accrocheurs mélangés à des titres plus mesurés comme « Forces of victory » et « Tribal connection » aux refrains fédérateurs.

Aux furieuses diatribes punk de « 60 révolutions » succède l’explosivité festive de « Start wearing people », « Think locally, fuck globally » avec cymbales et tambour pour atteindre un paroxysme de délire.

Pour la fin de ce show hors norme, le punk est plus directement remis à l’honneur avec le plus conventionnel « Punk rock parranda » avant le chaloupé « Illumination » et le très rythmé « Baro Foro ».

En guise de bonus, on ne saurait que recommander les 4 vidéos supplémentaires avec une tendresse particulière pour le succulent « American wedding ».

En conclusion, si vous êtes ouverts d’esprit et que vous aimez la musique, vous ne pouvez qu’être surpris et séduits par « Live from axis mundi » et par Gogol bordello, inclassable formation sublimant rock, punk et folkore slavo-israélien avec talent, générosité et surtout une passion digne des plus grands groupes.

Ne vous fiez donc pas à la dégaine de roumains du métro parisien de ces musiciens et jetez vous sans crainte dans le brasier ardent de leur melting pot musical pour en ressortir épuisé, bousculé mais régénéré.

Gogol bordello a pour moi tous les attributs d’un groupe underground qui le restera surement mais pour atteindre un statut culte.

Soutenu de manière assez invraisemblable par Madonna dans son film « Obscénité et vertu », Gogol bordello reste pour moi une expérience musicale et visuelle hors normes qui ne pourra que séduire les plus aventureux d’entre vous.

Live from axis mundi (Gogol bordello)

Partager cet article

Repost 0
Published by Seth - dans Punk Rock
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Seth
  • : Articles/Chroniques pour un partage de voyages interieurs majoritairement littéraires
  • Contact

Recherche

Pages

Liens