Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 août 2014 3 13 /08 /août /2014 19:54
Daredevil n°262 (Ann Nocenti, John Romita Jr)

Léger saut dans le temps et nous nous retrouvons à présent en 1989 pour « Daredevil n°262 », avec toujours Ann Nocenti (scénario) et John Romita Jr (dessins) aux commandes.

La disparition de Daredevil laissé pour mort après la violente agression dont il a été victime sème le trouble et le chaos à New-York, faisant littéralement s’envoler les chiffres de la criminalité.

On retrouve donc non sans émoi le New-York de la fin des années 80, considéré comme un véritable coupe gorge à l’époque avec de nombreux homicides et un métro aussi sale que dangereux ou prolifèrent un nombre considérable de voyous et drogués.

La Veuve noire et Karen Page sont bien entendu effondrées de la disparition de l’homme qu’elle ont tant aimé, et tout en le recherchant, prennent sous leur protection deux adolescent, Butch le skater et son amie Darla pour échapper à une chute d’ascenseur dans l’hôpital saccagé de Murdock.

Alors que Tyhpoid semble traversée de vagues remord quand à l’atrocité de son acte barbare, elle reste cependant assez forte pour ne pas laisser la personnalité de Mary reprendre le dessus.

Gisant inconscient sur le sol, le corps et l’esprit brisés, Daredevil lutte contre la mort en dialoguant avec son maitre Stick qui lui intime l’ordre de vivre alors qu’il aurait tendance à se laisser glisser vers l’oubli éternel.

Alors qu’on pense qu’il va triompher de la mort symbolisée par une hideuse créature mi insecte mi machine lui enserrant la gorge, Mary descend dans le jardin dans le but de le secourir avant que Tyhpoid ne reprenne à nouveau le dessus et se refasse cruelle, menaçante.

Lorsque Daredevil que Mary et Typhoid ne font qu’un, le choc est pour lui immense …

En conclusion, même si « Daredevil n°262 » se montre moins nerveux et intense que les précédents numéros il est vrai particulièrement trépidants, il se concentre sur le combat essentiel et fondamental d’un homme pour sa survie, en plongeant dans les tréfonds du psychisme du héros pour se poser la question métaphysique qui fait qu’on choisit ou non de quitter le monde des vivants.

Formidablement soutenu par son vieux maitre, Daredevil n’apparait pour autant pas tirer d’affaire tant Tyhpoid, décidément insatiable continue de faire planer sur lui une menace permanente.

Encore donc un nouveau chef d’œuvre cette fois métaphysique pour le génial duo Nocenti-Romita Jr !

Daredevil n°262 (Ann Nocenti, John Romita Jr)

Partager cet article

Repost 0
Published by Seth - dans Comics
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Seth
  • : Articles/Chroniques pour un partage de voyages interieurs majoritairement littéraires
  • Contact

Recherche

Pages

Liens