Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 juillet 2014 2 08 /07 /juillet /2014 21:54
Rio (Carlos Saldanha)

Coupe du monde oblige, le Brésil est particulièrement à l’honneur en ce moment.

Aussi Est-ce avec un réel bonheur que va être chroniqué le dessin animé « Rio » de Carlos Saldanha, brésilien qu’on ne présente plus depuis les immenses succès planétaires de « L’âge de glace ».

Nous sommes en 2011 et Saldanha qui éprouve sans doute l’envie de se rapprocher de ses racines et de sa ville d’origine, raconte l’histoire d’un perroquet du Brésil appelé Blu (voix Jesse Eisenberg) enlevé de l’Amazonie par des braconniers pour être ensuite secouru par une jeune et douce libraire du Minnesota, Linda (Leslie Mann).

Devenu un oiseau domestique, Blu coule des jours heureux dans son environnement douillet de Minnesota, ou il vit aimé par sa maitresse.

Le quotidien du petit couple va pourtant être chamboulé lorsque Tulio (voix Rodrigo Santoro) un scientifique brésilien lui rend visite pour requérir la présence de Blu dans son pays d’origine afin de participer au renouvellement de son espèce d’oiseau rare avec la dernière femelle encore en vie.

Malgré une forte réticence à quitter son environnement surprotégé, Linda finit par se laisser convaincre et se rend avec son oiseau à Rio de Janeiro ou se situe le laboratoire de Tulio.

Après avoir croisé Nico (Christophe Peyroux) et Pedro (Jean-Pierre Chandler) deux sympathiques oiseaux des rues de Rio, Blu fait la connaissance de Jewell (voix Anne Hathaway) son homologue féminine qui à sa différence vit très mal sa captivité.

Le contact passe mal avec Blu, trop domestiqué, instruit et de surcroit incapable de voler.

Mais le pire reste à venir lorsque Blu et Jewel sont kidnappés par une bande de trafiquants de favelas, qui travaillent avec la complicité d’un énorme cacatoès, Hector (Bruno Magne) et d’un jeune garçon pauvre Fernando (Valentin Maupin).

Le chef des trafiquants, Marcel (Boris Rehlinger) tirer de la vente des oiseaux rares une somme conséquente et se désintéresse complètement de leur sort.

Tandis que Linda et Tulio, cherchent désespérément les oiseaux, Blu utilise ses capacités d’adaptions pour ouvrir la cage qui les retient prisonniers mais ne peut faire mieux que marcher avec Jewel à qui il a été enchainé.

Le couple de fortune échappe avec grande difficulté aux hommes de mains de Marcel, du reste passablement stupides, Tipa (Raphael Cohen) et Armando (Mohamed Sanou).

Ils se réfugient dans la jungle et sont pris en main par le père de famille toucan Rafael (Michel Mella) qui accepte de les conduire en ville pour trouver le dénommé Luiz (Frantz Confiac) afin de briser la chaine qui les retient.

Contraints de revenir dans un Rio en pleine effervescence à cause du carnaval, Blue et Jewel ignore que l’abominable Hector a contacté une affreuse bande de singes commandé par Mauro (Guillaume Lebon) pour les retrouver.

C’est en plein bal funk que s’effectue le choc entre singes et oiseaux qui se termine par une bagarre générale, à laquelle Blue et Jewel parviennent avec la complicité d’un flamand rose à s’échapper.

Juché sur le bondé de Rio de Janeiro, célèbre tramway de la ville, le trio arrive à Santa Teresa ou réside le fameux mécanicien Luiz, un sympathique bouledogue bavant.

Après quelques péripéties, Luiz brise la chaine du couple mais Hector surgit à nouveau, enlevant Jewel.

Désespéré, Blu n’a d’autre choix que de se faire aider de Rafael et Luiz pour tenter de la libérer en plein carnaval dans un char de pacotille crée par les trafiquants pour passer inaperçu.

Le trio de choc retrouve sur place Linda, Tulio qui ont été aidés par le jeune Fernando, finalement pris de remords.

Dans le tumulte et la frénésie carioca, l’action devient confuse et le duo Linda/Tulio ne peut empêcher les trafiquants d’embarquer les oiseaux dans un avion spécialement affrété.

Heureusement, Blu révèle encore ses talents d’ingéniosité et leur permet de s’échapper, tandis que les trafiquants sont contraints de sauter en parachute et que l’affreux Hector est taillé en pièce par une des hélices.

C’est dans un saut dans le vide que Blu se voit contraint pour sauver Jewel blessée de retrouver l’instinct naturel lui permettant de voler.

Au final, Blu et Jewel finalement amoureux s’établissent ensemble à Rio de Janeiro et constituent une belle progéniture, tandis que Linda et Tulio se rapprochent également.

En conclusion, « Rio » est un très beau divertissement porté par un graphisme haut de gamme rendant hommage à la beauté et aux couleurs de Rio de Janeiro.

Bien que principalement dédié au jeune public, « Rio » fait preuve d’habileté, de créativité pour atteindre son objectif, donner du plaisir tout en mettant en valeur les superbes particularités d’une des plus belles villes du monde, si ce n’est la plus belle.

Tout ceci est certes léger, un peu facile peut être mais surtout amusant, habile et agréable.

On saluera donc plus pour la forme que le fond ce bel objet cinématographique qu’on ne peut que recommander pour le plus grand plaisir de vos enfants !

Rio (Carlos Saldanha)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Seth
  • : Articles/Chroniques pour un partage de voyages interieurs majoritairement littéraires
  • Contact

Recherche

Pages

Liens