Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 juillet 2014 7 13 /07 /juillet /2014 19:59
Qu'est ce qu'on a fait au bon dieu ? (Philippe Chauveron)

Une fois n’est pas coutume voici « Qu’est-ce qu’on a fait au bon dieu ? » la comédie à la mode de Philippe Chauveron en cet été 2014.

« Qu’est-ce qu’on a fait au bon dieu ? » raconte l’histoire d’un couple de la bourgeoisie provinciale de Chinon, les Verneuil, Claude (Christian Clavier) et Marie (Chantal Lauby), catholique de droite, qui a la désagréable surprise de voir chacune de ses quatre filles mariée avec un homme issu de l’émigration.

Ainsi Ségolène (Emilie Caen) se voit marié avec Chao Ling (Frédéric Chau), d’origine chinoise, Isabelle avec Rachid Ben Assem (Medi Saoun) d’origine maghrébine et Odile (Julia Piaton) avec David Benichou (Ary Abittan) de confession israélite.

Ce mélange de culture crée des situations explosives lors des réunions familiales ou chacun fait preuve d’une grande mauvaise foi pour critiquer les us et coutume des diverses ethnies ou religions représentés.

Les Verneuil sont accablés par cette situation, Marie sombre peu à peu dans la dépression tandis que Claude s’emporte contre ses gendres dont il reproche la différence.

David est sans doute celui dont la situation est la plus précaire avec de grosses difficultés financières et des projets farfelus de casher-bio qui ne trouvent aucun financement.

Chao est le financier de la bande, et reçoit l’essentiel des critiques adressées aux Chinois supposés racheter la planète, tandis que Rachid se targue d’une peu glorieuse situation d’avocat commis d’office à Bobigny.

Lorsque Laure (Emilie Fontan) annonce à ses parents qu’elle va se marier avec un Charles catholique acteur de profession, ceux-ci reprennent espoir.

Mais ils ignorent à ce stade que le Charles en question (Noom Diawara) est originaire d’Afrique de l’ouest et la découverte de cet état de fait provoque un immense traumatisme chez eux.

Le premier échange avec les Kofi, surtout André (Pascal Nzonzi) est à vrai dire catastrophique, le ton montant rapidement entre les deux pères à propos de leurs différences culturelles.

En réalité personne dans la famille n’approuve ce mariage, et les trois couples déjà constitués tentent même de discréditer Charles en essayant de le prouver une prétendue infidélité.

Le stratagème échoue lamentablement et tout le monde se retrouve donc à Chinon pour le mariage.

André et Claude qui se détestent assez vite, finissent par s’isoler dans une partie de pêche, et se rapprochent unis par le même gout pour l’alcool et le scepticisme.
Les deux larrons finissent au poste de police pour avoir semé le trouble dans une boulangerie et tout se beau monde se retrouve donc en bon ordre pour la cérémonie et le repas de mariage, mélangeant culture française et africaine.

En conclusion, « Qu’est-ce qu’on a fait au bon dieu ? » est un film léger au scénario rachitique surfant sur un ensemble de clichés communautaires et sur un fond d’anti racisme que certains pourront qualifier de bien pensant.

Si on passe sur le fond d’un niveau plus que faible, on pourra être séduit par la qualité des acteurs, réunissant la nouvelle vague de comiques pétris de talents s’en donnant à cœur joie auprès de vieilles figures du rire, Clavier et Lauby assez parfaits dans leurs rôles de parents un tantinet réactionnaires dépassés par les événements.

Alors oui pour la bonne humeur, les dialogues enlevés et l’abattage des acteurs, même si le film pousse à mon sens beaucoup trop le trait d’une France mélangée s’entendant à merveille en bonne intelligence en absorbant sans difficultés les particularités des autres.

Qu'est ce qu'on a fait au bon dieu ? (Philippe Chauveron)

Partager cet article

Repost 0
Published by Seth - dans Humour
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Seth
  • : Articles/Chroniques pour un partage de voyages interieurs majoritairement littéraires
  • Contact

Recherche

Pages

Liens