Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 juin 2014 2 03 /06 /juin /2014 21:30
Walking on a dream (Empire of the sun)

La musique n’est jamais loin dans ce blog avec un groupe réellement contemporain Empire of the sun, duo électro-pop australien ayant émergé en 2008 avec leur premier album très remarqué « Walking on a dream ».

Empire of the sun est composé de Luke Steel (voix/guitare) et Nick Littlemore (percussion, synthétiseurs, claviers) et marqué par une imagerie ultra colorée et excentrique comme le montre la pochette de leur premier album.

On débute sous de bons auspices de « Standing on the shore » au groove fluide, apaisant et zen puis découvre le tube « Walking on a dream » aux puissants effets rappelant les meilleures heures du disco.

Notons au passage la voix très agréable de Steel, aérienne et mélodique qui se coule parfaitement dans cette musique légère et déliée.

On descend certes de plusieurs niveaux avec « Half mast » qui se montre cependant agréable par son groove électro vintage, puis débouche sur « We are the people » nouveau tube qui glisse ses mélodies tout en finesse et en douceur.

Plus quelconque s’avère le très éthéré « Delta ray » et il est alors temps de prendre cinq minutes de repos sur l’instrumental atmosphérique « Country ».

On ne peut pas dire que « The world » soit beaucoup plus vif et enlevé et on trouve le temps plutôt long sur ses quatre longues minutes.

Naviguant dans le domaine de l’étrange, l’auditeur découvre un style proche de Michael Jackson sur « Swordfish hotkiss night » assez pénible à l’écoute par son coté heurté.

La fin du disque arrive alors avec « Tiger by my side » sympathique mais sans magie, enchainé de la longue ballade mélancolique tristoune à mourir « Without you »

En conclusion, après une première partie des plus rafraichissantes, « Walking on a dream » s’étiole graduellement en perdant peu à peu de son intérêt, démontrant si il était encore utile la difficulté pour des groupes de radio surtout si ils sont jeunes de tenir la distance d’un album.

Alors certes, Empire of the sun a pour lui l’originalité, un coté électro-dance qui peut s’avérer redoutable lorsqu’en plus la voix de Steel y met du sien et doit pour le vent de fraicheur qu’il fit courir en son temps être salué, mais passé le stade de la découverte et du charme éthéré, montrer plus de densité et de constance dans ses œuvres pour s’inscrire dans la durée comme un groupe qui compte.

Prometteur donc mais demande à confirmation …

Walking on a dream (Empire of the sun)

Partager cet article

Repost 0
Published by Seth - dans Electronique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Seth
  • : Articles/Chroniques pour un partage de voyages interieurs majoritairement littéraires
  • Contact

Recherche

Pages

Liens