Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 mai 2014 4 08 /05 /mai /2014 12:33
Marvel heroes n°27 : fronts multiples (Jeph Loeb, John Michael Straczynski, Dan Slott, Christos N Cage, Ed Mc Guiness, Mirko Djurdjevic, Rafa Sandoval, Humberto Ramos)

Plutôt difficile avouons le de se repérer dans la multitude de série Marvel heroes, icons, ultimates ou universe qui émaillent les productions des années 2000, aussi Est-ce avec une certaine suspicion que j’ai accueilli ce nouveau « Marvel heroes n°27 : fronts multiples » de janvier 2010.

Série phare de ce magazine reconnaissons le particulièrement vivace, le Hulk de Jeph Loeb (scénario) et Ed Mc Guinness (dessin) pris dans une passionnante aventure mettant aux prises deux Doyens de l’univers, le Grand maitre et le Collectionneur, s’affrontant par le biais de héros interposés catapultés dans des univers inhabituels pour eux.

Nous avons ainsi un match à mort entre les deux Hulk (vert et rouge) dans les profondeurs sous-marines d’Atlantis, entre le Surfer d’argent et Terrax dans le Microvers, entre un Requin tigre génétiquement amélioré et doté de dents en adamantium pour présenter un adversaire capable de lutter face au Prince des mers dans le monde mystique des sans-âme et enfin le Docteur Strange et son vieux rival le Baron Mordo.

Déçus par le trop grand équilibre de forces, les deux doyens corsent le jeu en introduisant les maitres des royaumes concernés Psycho-man, Galactus et Dormammu sachant que les forces qu’ils déchainent sont si puissantes qu’elles pourraient également se retourner contre eux.

On termine par l’avantage décisif du Hulk rouge sur le vert, qui fini embrocher par le trident de Neptune avec toute l’apparence d’une mort.

Beaucoup plus difficile à suivre sont en revanche ces Vengeurs considérablement remaniés par Dan Slott sur des dessins de Rafa Sandoval avec la prise de pouvoir de Norman Osborn possesseur de l’armure d’Iron-man et directeur d’une nouvelle association nommé H.A.M.M.E.R venue supplanter le bon vieux S.H.I.E.L.D de Fury.

Fier de sa nouvelle domination, Norman s’associe avec des êtres diaboliques aux intérêts voisins de siens comme Hood, Loki, Fatalis ou de manière plus discutable le Emma Frost et le Prince des mers.

Mais les véritables Vengeurs ne sont pas morts et tentent à l’aide des nouvelles recrues (Hulkling, Patriote, Wiccan, Speed, Œil de Faucon, Stature) aux pouvoirs largement inspirés des anciens héros de remonter une équipe autour de Hank Pym, Captain america, Vision, Jocaste, Hercule avec comme trait d’union l’énigmatique Sorcière rouge que cherche désespérément et à très haute vitesse son frère Vif argent.

Cette nouvelle équipe hybride défait un savant nazi réfugié en Argentine capable de contrôler des abeilles (sic!) puis le plus sérieux monstre marin Titan à Biarritz (France !) ou elle reçoit l’aide décisive de Vif argent qui peut ainsi réintégrer l’équipe.

Les Vengeurs ignorent cependant qu’ils sont épiés et traqués par Osborn et ses alliés.

Thor à présent, pris en main pat J Michael Straczynski (scénario) et Marko Djurdjevic (dessins) avec une exaspérante situation de statu quo dans laquelle, Asgard gouverné par Balder depuis la mort d’Odin, décide de s’établir chez Fatalis en Latvérie, pays montagneux et boisé plus similaire au grand Nord que les vastes plaines de l’Oklahoma.

Ce choix, fortement influencé par Loki réincarné en femme depuis Ragnarok, se justifie également par le caractère monarchique du régime de Latvérie, plus adapté aux Asgardiens que la démocratie républicaine des Etats-Unis.

Alors que Thor dont le marteau a été endommagé après avoir tué son grand père, parvient à se retransformer une nouvelle fois en le médecin Donald Blake, reçoit par Loki, l’annonce qu’après sa mort il a revêtu les traits de sa bien aimée Sif abritée elle dans le corps d’une vieille femme mourante mais que le processus va s’inverser et que la vielle femme mourra.

Enfin le déménagement des Asgardiens des Etats-Unis à l’Europe de l’Est n’est pas sans effet sur William un jeune américain bon teint tombé amoureux de la déesse Kelda, qu’il suit par amour dans son périple lointain.

Quatrième volet, l’équipe de l’Initiative scénarisée par Christos N Cage sur des dessins de Humberto Ramos.

On démarre par un drame, la mort de la recrue Michael Van Patrick tué lors d’un entrainement, ce qui aboutit à la fermeture du Camp Hammond (Connecticut) ou s’entrainait les membres de cette nouvelle équipe de jeunes super héros affiliés aux Vengeurs.

Dans cet univers, Norman Osborn est toujours la patron tout puissant du H.A.M.M.E.R et a toute autorité pour prendre les grandes décisions gouvernementales.

Alors que les esprits s’agitent après le drame de Camp Hammond, une équipe parallèle de mercenaires (Maitre de corvée, Constrictor, Typhoid, Bengale, Komodo) engagés par l’ancien S.H.I.E.L.D s’en prend un groupe de l’Hydra dirigée par Hardball et une femme mystérieuse appelée Scorpion

Cette joyeuse équipe de seconds couteaux attachants est forcée de reculer sous la violence de l’opposition qui utilise des cartouches de nanotechnologies inhibitrices de super pouvoirs.

Au cours de la retraite, malheureusement l’imprudente Komodo est capturée mais le pire pour l’équipe est de constater que le S.H.I.E.L.D n’est plus là, ce qui la prive de toute porte de sortie.

En conclusion, encore une fois Hulk est la véritable locomotive de ce « Marvel heroes n°27 : fronts multiples » avec des aventures simples, excitantes car réminiscences du Tournoi des champions des années 80 avec un formidable plateau des plus puissants héros Marvel.

Derrière on a du mal à suivre, tel ce Thor, plus adulte, réaliste et cérébral mais aussi prodigieusement ennuyeux avec une histoire mal branlée de cohabitation dieux-hommes sur Terre faisant figure de gueule de bois post Ragnarok.

Le pire restent cependant ce qui a été fait des Vengeurs, qui n’ont pas au moins la classe des dessins de Djurdjevic pour se racheter et patinent dans des histoires de renversements assez médiocres avec des personnages de faible épaisseur affreusement dessinés.

Le seul point qui demeure excitant de l’Initiative est de suivre des anti héros de niveau B comme Constrictor, le Maitre de corvée ou la sulfureuse Tyhpoid se débattre pour survivre.

En conclusion, vous l’aurez compris si il n’y avait pas le dynamisme de Hulk, on serait je le pense assez proche du naufrage complet !

Marvel heroes n°27 : fronts multiples (Jeph Loeb, John Michael Straczynski, Dan Slott, Christos N Cage, Ed Mc Guiness, Mirko Djurdjevic, Rafa Sandoval, Humberto Ramos)

Partager cet article

Repost 0
Published by Seth - dans Comics
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Seth
  • : Articles/Chroniques pour un partage de voyages interieurs majoritairement littéraires
  • Contact

Recherche

Pages

Liens