Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 mai 2014 2 20 /05 /mai /2014 21:30
Alive II (Kiss)

Le moins que l’on puisse dire c’est que Kiss a très tôt compris que en bonne bête de scène il se devait de rentabiliser ses performances live en sortant dès 1977, « Alive II » sorti seulement deux ans après le premier live.

Issu comme on pourrait s’en douter d’une méga tournée américaine mais également japonaise, ce double album débute par l’incontournable « Detroit rock city », fantastique tube prenant encore une dimension supérieure interprété devant une foule chauffée à blanc.

Sur cette belle lancée, on enquille « King of the night time world » et « Ladies room » titres à la base quelconque transcendés par le live et c’est un Kiss déchainé qui pousse le bouchon encore plus loin sur le très ouvertement sexuel « Makin love ».

Devant un public porté à incandescence, on change alors de braquet et enclenche alors la machine à tubes de « Love gun », « Calling Dr Love » et leurs grands chœurs entrainants.

Les performers restent chauds comme la b(r)aise avec le sexy « Christine sixteen » et il faut attendre « Shock me » pour enfin redescendre sur un morceau plus anecdotique.

Une magnifique ballade, « Hard luck woman » plus loin et on arrive sur le dernier titre « Tommorrow and tonight » qui conclut gentiment cette première galette d’exception.

C’est donc le cœur d’envie qu’on se rue sur la seconde, qui débute en fanfare par « I stole your love » à la mécanique parfaitement huilée.

Les briquets sont de sortie sur la ballade « Beth » tout en douceur et en finesse, ce qui contraste avec la violence ténébreuse du mythique « God of thunder ».

Kiss se montre toujours terriblement efficace sur « I want you » et ses refrains ultra convaincants enchainés du très festif « Shout it loud ».

On reste solide à défaut d’être très subtil sur « All american man » et le bien nommé « Rockin in the USA ».

Avouons le, le mollasson « Larger than life » fait grandement chuter l’intensité et malgré les efforts du groovy « Rocket ride » et du festif « Anyway you want it » la fin de l’album s’avère beaucoup plus faible.

En conclusion, contrairement à son prédécesseur « Alive II » fait forte impression et s’inscrit dans la lignée des albums live les plus enthousiasmants qui soient.

Si on excepte l’inexplicable baisse de régime dans la dernière partie du second disque, on pourrait penser tenir un double best of de Kiss avec des titres hard rock simples mais diablement efficaces car sublimés par une ambiance survoltée.

Valeur sure des grands albums scéniques, « Alive II » est un excellent disque montrant un groupe jeune, dynamique, aiguisé et performant à l’aube de sa carrière …

Alive II (Kiss)

Partager cet article

Repost 0
Published by Seth - dans Hard Rock
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Seth
  • : Articles/Chroniques pour un partage de voyages interieurs majoritairement littéraires
  • Contact

Recherche

Pages

Liens