Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 avril 2014 7 13 /04 /avril /2014 09:47
Th1rt3en (Megadeth)

Rien de tel dirons sans doute certains en ce dimanche matin qu’un petit Megadeth pour se remettre d’aplomb.

Sorti en 2011, « Th1rt3en » ne recèle au premier abord ni originalité dans son titre ni dans sa pochette basique à souhait.

Autour de Dave Mustaine, les années ont passé … et les musiciens aussi.

Seul reste à présent le basiste Dave Ellefson autour du mentor, Chris Broderick et Shawn Broder constituant le ciment encore frais du groupe.

On débute par « Sudden death » très caractéristique du style du groupe avec grosse puissance de feu des guitares qui efface quelque peu le chant en retrait de Mustaine.

C’est néanmoins avec force et courage que les Américains attaquent « Public ennemy n°1 » particulièrement bien doté en guitares véloces et du reste tout à fait correct au niveau du chant.

Difficile de ne pas prendre du plaisir sur le rapide et incisif « Whose life (is it anyways ?) » qui montre un Megadeth en pleine forme.

L’auditeur continue de s’enfoncer dans cette cathédrale du son, passant son chemin sur le laborieux « We the people » et surtout « Guns, drugs and money » particulièrement faible.

Mustaine grogne entre ses dents, les guitares thrash bourdonnent pour insuffler la vie à « Never dead ».

Les titres s’enchainent, noyés sous des torrents de décibels avec un sentiment de violent chaos sur « New world order » ou de lourdeur harassante sur « Fast lane ».

On trouve enfin une tentative d’un peu de fluidité ou simplement d’aération sur « Black swan » enchainé d’un « The wrecker » puissant, basique et très efficace.

La dernière partie de l’album se révèle enfin, composée de « Millenium of the blind » power ballade mélodique et menaçante, « Deadly nightshade » mid tempo au riff central accrocheur et « 13 » nouvelle power ballade épaisse mais de qualité.

En conclusion, je n’ai pas critiques majeures à faire à ce « Th1re3en » ni de compliments majeurs non plus.

Comme souvent avec les américains, « Th1rt3en » montre l’étroitesse du spectre vocal de Mustaine, fait souvent la part belle aux guitares qui crachent leurs décibels à tout va au détriment de qualité de cohésion et de concision de compositions qui auraient gagné selon moi à être plus équilibrées et digestes.

Mais près de 30 ans après ses débuts, Megadeth est encore debout et délivre encore un thrash certes moins débridé et inspiré mais toujours puissant et vivace, ce qui force malgré tout le respect.

La qualité technique des musiciens ne semble pas ici à remettre en cause ni leur force de frappe, qui reste en 2011 terrible, mais « Th1re3en » qui se montre plus intéressant dans ses parties plus calmes et travaillées, ne parvient pas à passer le niveau supérieur, restera probablement comme un album de thrash moderne de plus à ranger dans la grande discographie de Megadeth.

Th1rt3en (Megadeth)

Partager cet article

Repost 0
Published by Seth - dans Thrash Metal
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Seth
  • : Articles/Chroniques pour un partage de voyages interieurs majoritairement littéraires
  • Contact

Recherche

Pages

Liens