Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 avril 2014 1 21 /04 /avril /2014 17:01
Apocalypse , la 2ième guerre mondiale, parties 1 et 2 (Isabelle Clarke, Daniel Costelle)

Alors que les commémorations autour de la Première guerre mondiale battent leur plein, j’ai voulu me pencher sur « Apocalypse , la 2ième guerre mondiale » le documentaire de Isabelle Clarke et Daniel Costelle à partir d’un monumental travail d’orfèvre cinématographique mêlant archives de centres historiques et documents de particuliers soigneusement restaurés et colorisés.

Diffusé en 2009 sur les télévisions françaises avant d’être un succès à l’export, « Apocalypse , la 2ième guerre mondiale » est divisé en six parties.

Cette chronique ne traitera que des deux premières, « L’agression » et « L’écrasement » soit la période comprise entre 1939 et 1940.

Dans « L’agression », on assiste de manière rapide et directe aux préparatifs de la Guerre avec les manœuvres successives d’Adolf Hitler élu légalement président de l’Allemagne, pour annexer par étapes des états stratégiques pour la constitution d’une « grande Allemagne ».

Car le rêve caressé par Hitler est bien celui d’une revanche éclatante sur la conflit de 1914-1918 qu’il vécu comme une défaite humiliante pour l’Allemagne et sur l’édification d’un territoire immense incluant au moins l’Europe si ce n’est plus.

Nourri par un fascisme exalté et un antisémitisme assumé pour un peuple qu’il estime à l’origine de tous les maux de son pays, Hitler est politicien habile, un stratège militaire audacieux et surtout un orateur exceptionnel qui pousse le peuple allemand à le suivre comme le guide spirituel « Führer » qu’il prétend être.

Le dictateur dupe à Munich des dirigeants français et anglais faibles et peu déterminés à revivre l’enfer de la Première guerre, annexe sans réaction les Sudètes avec les précieuses usines Skoda et sa terre natale d’Autriche.

Après s’être allié avec l’Italie fasciste de Benito Mussolini et avoir conclu avec son voisin Staline, un pacte de non agression entre les deux pays afin de garantir la neutralité de la puissante URSS, Hitler a les mains libre pour envahir la Pologne qu’il conquiert rapidement par la puissance de ses chars Panzer et de ses avions Stuka malgré une résistance désespérée des Polonais.

Tandis que les nazis débutent leurs persécutions envers les juifs polonais parqués dans le tristement célèbre ghetto de Varsovie, l’Angleterre et la France sont obligées de déclarer la guerre à l’Allemagne, ce qui semble surprendre Hitler.

Les Etats-Unis restent par l’intermédiaire de Théodore Roosevelt d’une neutralité de façade et aident dans les faits leurs alliés britanniques par l’envoie de matériels.

On quitte le premier numéro en laissant un Hitler heureux de disposer d’un prétexte pour attaquer ses ennemis de toujours la France et l’Angleterre.

Dans la seconde partie intitulée « L’écrasement », le conflit entre la France et l’Allemagne se précise.

Trop confiant dans sa fameuse ligne Maginot et dans l’impossibilité supposée pour des blindés de percer la foret des Ardennes, l’Etat major français commet une cuisante erreur tactique et précipitant ses meilleurs éléments en Belgique pour secourir leurs voisins envahi par la toute puissance de la Wehrmacht.

La défense héroïque de l’armée belge ne fait que ralentir la percée allemande, tandis que les chars de Guderian et Rommel se ruent à travers les Ardennes pour percer le flanc de l’armée et française et prendre le reste des troupes à revers.

Leur tache est facilitée par la puissance des bombardiers Stuka qui détruisent les quelques blindés français et par la paralysie des généraux Gamelin, Weygand et des politiciens comme Daladier et Reynaud, pris de court par la foudroyante manœuvre de la Blitzkrieg.

Massées plus au nord, les troupes anglaises également en pleine déroute sont contraintes à réembarquer pour l’Angleterre en catastrophe à Dunkerque sous le feu nourri de l’ennemi qui coule le plus de navires possible..

La Norvège est elle aussi rapidement conquise et l’allié Staline peut lui aussi mettre la main sur des territoires enneigées de la Finlande.

De son coté, Mussolini qui se voit maitre de la Méditerranée tente crânement sa chance en Afrique de l’Est en Libye et Egypte face aux Anglais.

L’écroulement soudain et inattendu de la France pourtant réputée pour la qualité de son armée est un choc et conduit le maréchal Pétain, héros de 1914-1918 à signer un armistice douloureux coupant la France en deux et mettant la partie dite libre sous la coupe totale de l’Allemagne nazi, tandis que en Angleterre, le général de Gaulle prend la tête d’un mouvement de résistance.

Mais en 1940, l’Angleterre de Winston Churchill se retrouve donc seule face à l’hydre nazi.

En conclusion, « Apocalypse , la 2ième guerre mondiale, parties 1 et 2 » a le mérite de planter le décor de cette tragédie sans égale.

La voix précise et coupante du si controversée Mathieu Kassovitz, qui doutait de l’existence des attentats du 11 Septembre 2011, se révèle dans ce cadre particulièrement appropriée.

Sans être la partie la plus impressionnante du conflit, les premiers volets du documentaire ont le mérite de présenter l’incroyable détermination de Hitler et sa cour (Goering, Himmler, Goebbels) et montrer la lutte courageuse des troupes polonaises, belges et françaises malgré leur déroute rapide face à une Wehrmacht supérieure avec ses avions et ses blindés ultra rapides.

D’un point de vue humain, on retiendra les expressions des visages des soldats français et anglais, mélange d’abattement, d’inquiétude et de résignation par rapport à leur sort, la raideur des dirigeants français du gouvernement de Vichy passant sous domination allemande et l’intensité des premiers combats.

Et cette envie si pressante de connaitre la suite ...

Apocalypse , la 2ième guerre mondiale, parties 1 et 2 (Isabelle Clarke, Daniel Costelle)

Partager cet article

Repost 0
Published by Seth - dans Histoire
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Seth
  • : Articles/Chroniques pour un partage de voyages interieurs majoritairement littéraires
  • Contact

Recherche

Pages

Liens